Le pilote Madintec en force sur la Transat Jacques Vabre

Jean Marie Liot

Avec plus d’un tiers de la flotte équipée par Madintec toutes classes confondues, le pilote de Madintec s’impose de plus en plus. En Imoca, l’année 2021 a débuté par la belle victoire de Yannick Bestaven (Maître Coq) sur le Vendée Globe. Une très belle saison également pour Charlie Dalin (Apivia) qui remporte le Fastnet ainsi que l’Azimut. Ils seront donc sept Imoca sous les couleurs de Madintec (voir la liste ci-dessous).
7 nouveaux class40 dernière génération sont équipés par Madintec. En 2019, Ian Lipinski (Crédit Mutuel) avait gagné cette même transat et battu le record des 24h, 100% du temps sous pilote MADBrain. Cette année, il a partagé ces performances avec deux nouveaux concurrents Madintec : Axel Tréhin et Fred Denis (Project Rescue Ocean) qui gagnent la Normandie Channel en
mai, puis Antoine Carpentier et Mikaël Mergui (Redman) qui remporte les Sables-Horta en juin.

En multicoques, la classe Ocean Fifty est majoritairement équipée avec 5 bateaux sur 7 (voir la liste ci-dessous). Ils monopolisent les victoires. Gilles Lamiré (GCA) défendra son titre accompagné d’Yvan Bourgnon. Ils devront batailler avec Sam Goodchild (Leyton) et Quentin Vlamynck(Arkema) qui se sont partagés les victoires sur le Pro Sailing tour.
Sur la classe Ultims Thomas Coville (Sodebo) défendra son titre et aura face à lui Yves Le Blevec (Actual, ex Macif100) ainsi que le tout dernier Ultim de François Gabart (SVR-Lazartigue) qui embarque plusieurs innovations réalisées en collaboration avec Madintec.

MADBrain : une solution résiliente aux pannes.
L’avantage de la solution MADBrain est sa gestion innovant des incidents qui permet d’assurer un service de pilotage sans danger quels que soient les incidents. Ses algorithmes évolués sont capables de traiter des sources de données multiples, de vérifier leur intégrité et de rejeter celles qui sont erronées. C’est la solution robuste, tolérante aux pannes sans compromis sur la performance. Par exemple, une sélection intelligente est appliquée sur les compas pour détecter les éventuelles fautes des capteurs et garantir la meilleure valeur de cap en toutes circonstances.

Liste des concurrents Madintec

Les Imoca
Charlie Dalin et Paul Meilhat, APIVIA
Sébastien Simon et Yann Eliès, ARKEA PAPREC
Sam Davies et Nicolas Lunven, INITIATIVES-COEUR
Thomas Ruyant et Morgan Lagravière, LINKEDOUT,
Isabelle Joschke et Fabien Delahaye, MACSF
Yannick Bestaven et Jean-Marie Dauris, MAÎTRE COQ IV
Giancarlo Pedote et Martin Le Pape, PRYSMIAN GROUP

Les class40
Ian Lipinski et Julien Pulvé, CRÉDIT MUTUEL
Emmanuel Le Roch et Pierre Quiroga, EDENRED
Amélie Grassi et Marie Riou, LA BOULANGÈRE BIO
Axel Trehin et Frédéric Denis, PROJET RESCUE OCEAN
Antoine Carpentier et Pablo Santurde Del Arco, REDMAN
Cédric Château et Jérémie Mion, SEAFRIGO – SOGESTRAN
Jean Galfione et Eric Péron, SERENIS CONSULTING

Les Ocean Fifty
Quentin Vlamynck et Lalou Roucayrol, ARKEMA 4
Gilles Lamiré et Yvan Bourgnon, GROUPE GCA – 1001 SOURIRES
Erwan Le Roux et Xavier Macaire, KOESIO
Armel Tripon et Benoit Marie, LES P’TITS DOUDOUS
Sam Goodchild et Aymeric Chappellier, LEYTON

Les Ultims
Yves Le Blevec et Anthony Marchand, ACTUAL ULTIM 3
Thomas Coville et Thomas Rouxel, SODEBO ULTIM 3
François Gabart et Tom Laperche, SVR-LAZARTIGUE