Jeux stratégiques entre Wolf Rock et Land´s End

Mini Fastnet 2014
DR

La brise est un peu plus soutenue que prévu en Manche, les concurrents bénéficient cet après-midi d’une brise d’une quinzaine de nœuds de secteur nord-est. Le courant de marée, plutôt faible en ce moment, était porteur jusqu’en milieu d’après-midi… des conditions idéales pour les stratèges qui s’en donnent d’ailleurs à cœur joie. Les premiers Mini viennent de négocier leur passage entre Wolf Rock et la côte anglaise, tout en évitant de mordre dans les DST. Un passage qui a donné lieu à de jolies joutes de virements de bord…

En prototypes, après 24h de course, des carènes « classiques » mènent la danse, ça change… Les trois duos de tête naviguent à vue et se livrent une bataille acharnée depuis hier. Au petit jour, Luke Berry et Pierre Denjean (Wild Side) ont pris l’avantage. Ils mènent pour l’instant devant Daramy/Dargniès (Chocolats Pariès – Sygespro) et Audrain/Brasseur (EPC – Rêves de Clown). Davy Beaudart et David Raison (Cultisol) ont, dès la nuit dernière, opté pour une trajectoire décalée à l’est du reste de la flotte, probablement pour se protéger des courants contraires à l’approche de Land’s End : une option pas franchement payante.  Ils sont pour l’instant en 5e position, au coude à coude avec Grison/Greck (Surfrider Foundation Europe) 4e.

En bateaux de série, le duo de copains de Carantec Damien Cloarec et Yannick Le Clech (www.damien-cloarec.fr) a pris la tête de la flotte très vite après le départ en baie de Douarnenez. Les prototypes les ont logiquement rattrapés en soirée, mais les autres bateaux de série sont pour l’instant cantonnés à 2 milles dans leur sillage, où 4 duos (Machado/Pahun (Velasco II Du Léman à l’Océan.com) 2e, Fornaro/Fredella (Sideral), Cloarec/Chedeville (Seaoul Studio André) Gerckens/Reinhart (Netwerk)) bataillent en rangs serrés !

Le vent devrait faiblir à 6 – 10 nœuds à l’entrée des concurrents en mer Celtique, en s’orientant au nord, cette fin d’après-midi et ce soir. Un coup de frein qui pourrait provoquer un regroupement de la flotte et anéantir les heures de travail stratégique et technique de ces premières 24h de course ? Possible…La remontée vers le Fastnet devrait de toute façon donner du fil à retordre aux coureurs et ouvrir le jeu stratégique.