Gabart en tête à la bouée de Basse terre

Les photographes sont partis. Il fait nuit noir. Il est 19h30 en Guadeloupe, 0h30 en France. Il reste aux accrocs et passionnés de la course la radio RCI pour suivre en direct la carto et voir ce que tout le monde attendait, les deux trimarans bords à bords. Le scénario est fou.

- Publicité -

A 00h30 heure de Paris, Francois Gabart a passé la bouée de Basse terre en réussissant à retrouver du vent le long de la côte. Il navigue à 4,9 nds. Francis Joyon a passé la marque du parcours 15 minutes plus tard à 5,1 nds. François Gabart qui a touché du vent plus tôt a recreusé l’écart qui est repassé à 2,2 milles. Un écart minime sur les 20 milles qui reste à couvrir sur un parcours encore piégeux.
Du vent attend les deux skippers dans le canal des Saintes puis une longue remontée vers Pointe à Pitre dans des conditions plus légères.
Dans le sillage du Trimaran Macif blessé, Idec Sport devrait pouvoir accélérer. Il reste encore 2h30 de course avant la ligne d’arrivée, le vent étant tombé.