Class40. Mise à l’eau du Class40 Crosscall d’Aurélien Ducroz

Class40 Crosscall. Aurélien Ducroz. Photo C. Nivelet

L’ancien “freerider” et son nouveau pur-sang Class 40 Crosscall. Il a accompli son rêve : Après six années de voile de compétition, Aurélien Ducroz champion du monde de freeride a mis à l’eau ce lundi 7 juin 2021 son nouveau bateau Class 40. Aux nouvelles couleurs de Crosscall son partenaire depuis 2015 qui l’avait notamment accompagné lors de sa superbe 5e place lors de la transat Jacques-Vabres 2019. Retour sur cette journée mémorable pour un prétendant affirmé à la victoire de la route du Rhum 2022.

Le projet technique

Conçue par Marc Lombard, la carène de type « scow » est la deuxième version du cabinet d’architecte dite Lift V2 de ces classs40 à étrave aplatie après celle conçue pour Louis Duc (Carac). L’objectif est d’éviter l’enfournement et de rentrer le mieux possible dans l’eau notamment à la gite. La sortie d’eau à l’arrière a été également travaillée pour garder une assiette cabrée lorsque le bateau accélère sans pénalité de trainée avec un tableau arrière très peu immergé. Un sistership qui serait destiné à Corentin Douguet est d’ores et déjà en construction avec les mêmes moules. Entre les études et la sortie du chantier un gain de poids significatif a pu être réalisé et l’équipe ne cachait pas sa satisfaction après la pesée réalisée pendant le grutage du bateau. Enfin, coté électronique et software, le bateau intègre les tablettes et smartphones Crosscall dernière génération et une technologie de pilotage automatique intelligent déjà éprouvée par Gitana en Ultim et certains IMOCA. Après la mise à l’eau, au vu de la surface mouillée, Aurélien Ducroz affichait des espérances très fortes en termes de performance.

Une nouvelle identité visuelle pour Crosscall :

Le class40 Crosscall, avec son design agressif bouscule les codes de sa catégorie au niveau esthétique. Cet effet est souligné par ses couleurs inédites issues de la nouvelle charte Crosscall que la marque a dévoilé pour la première fois ce jour avec la mise à l’eau du bateau. L’entreprise française qui conçoit des smartphones et tablettes durables depuis 2009 fait ainsi évoluer son image pour refléter au mieux son positionnement et son évolution stratégique. Ainsi Le logo Crosscall se scinde en deux pour évoquer un cercle vertueux et sa nouvelle signature « This is how we live » affirme la volonté de la marque de cibler des utilisateurs qui ont un style de vie différent.

Le mot du skipper :

Course au large : Tu étais très ému au moment de ta prise de parole. Quel est ton état d’esprit ?

Aurélien Ducroz : « C’est une aventure incroyable, c’est tellement fou, ultra prenant. Ce projet prend beaucoup de temps et d’un seul coup, le bateau est à l’eau ! Cela ouvre le chapitre de la course, je regarde cela encore avec des yeux d’enfant. Être au départ de la prochaine route du Rhum me semble encore inimaginable »

Course au large : Quel est ton modèle économique ?

Aurélien Ducroz : « Je suis propriétaire du bateau qui coûte, moule compris, environ 840000 euros. Crosscall qui est mon partenaire titre apporte la majeure partie du budget de fonctionnement de 400000 euros pour lequel il me manque encore 20% aujourd’hui pour être au top. Je suis donc à la recherche d’un autre partenaire pour le finaliser. Enfin, au-delà de l’aspect financier, Crosscall est très impliqué et m’apporte un support humain très important. « 

Texte : Christophe Nivelet