Bon début pour les Français à San Francisco

Next World Energy 1e course
DR

Fleet Race 1 : Next World Energy au pied du podium ! 

Excellent départ lancé des Américains de USA 1 ! La brume caractéristique de la baie de San Francisco est présente pour cette première régate de la Red Bull Youth America’s Cup. Celle-ci se dispute dans 13 noeuds de vent d’Ouest-Sud-Ouest. Les jeunes Français de Next World Energy emmenés par Arthur Ponroy (skipper) et Antoine Lauriot-Prévost (barreur) semblent au départ relativement bien placés en bas de ligne mais, dans le vent perturbé de leurs plus proches concurrents, ils glissent finalement et se retrouvent en position peu enviable après ce premier bord de reaching : 9e. Pas question de se désunir pour autant et peu à peu Next World Energy parvient intelligemment à grignoter ! Place après place, marque après marque, l’équipage de l’AC45 français semble de plus en plus à l’aise. Longtemps il bataille aux alentours des 6e et 5e place… jusqu’à la 5e porte où Next World Energy choisit de virer la bouée de droite, à l’inverse des Suédois et Allemands. Une excellente initiative puisqu’après 25 minutes de course, les jeunes Français s’offrent une très belle 4e place… devant ces deux mêmes bateaux allemand et suédois. 

Les cinq premiers de la Race 1 : 

1/American Youth Sailing Force (USA) ; 2/NZL Sailing with ETNZ (NZL) ; 3/ROFF/Cascais Sailing Team (POR) ; 4/Next World Energy (FRA) ; 5/Swedish Youth Challenge (SUE)

Fleet Race2 : Next World Energy sur le podium !

Le vent est monté à 19 noeuds. Les Kiwis se rebiffent : les deux bateaux néo-zélandais sont aux avant-postes dès le start en compagnie des Suédois et, encore, des Américains de USA1. C’est dur pour les Portugais et les Français qui se retrouvent à l’arrière de la flotte. Mais une nouvelle fois, les Frenchies de Next World Energy gardent leur sang froid et s’appliquent à ne commettre aucune erreur… ce qui n’est pas le cas de tout le monde ! En effet, on voit au moins trois équipages en grande délicatesse avec leur code zéro au terme des bords de portant. Ils perdent beaucoup de temps en en parvenant pas à l’enrouler correctement pour repartir au près. Rien de tel chez les Français. « Si on ne commet aucune erreur en manoeuvres et si on n’est pas pénalisés, on a des chances d’être quoiqu’il arrive dans la première moitié de flotte » avait prédit le barreur Antoine Lauriot-Prévost. C’est très exactement ce qui se produit sur cette deuxième course où les Français sont de nouveau hyper réguliers… et encore quatrièmes à deux bords du finish. C’est là qu’intervient un petit coup de théâtre salutaire pour les boys de Next World Energy : NZL Sailing with ETNZ, le bateau kiwi n°1, sort des limites latérales et est logiquement pénalisé. Il perd deux places dans cette erreur ce qui profite d’une part aux Suédois (2e) et d’autre part aux Français qui finissent troisièmes, glanent leur premier podium.. et du même coup une magnifique 2e place au classement général après cette première journée de régates. 

Les cinq premiers de la Race 2 : 

1/Full Metal Jacket Racing (NZL) ; 2/Swedish Youth Challenge (SUE) ; 3/Next World Energy (FRA) ; 4/NZL Sailing with ETNZ (NZL)  ; 5/Team Tilt (SUI).

Ils ont dit

Antoine Mermod, team manager de Next World Energy : « C’est une bonne première journée, nous sommes contents !  Nous n’avons pas pris de très bons départs mais ensuite, pendant le cours des régates, les gars ont fait de belles choses. Notamment de bons bords de portant où ils sont allés vite en choisissant les bonnes options. Quelques bateaux ont eu des soucis, ont raté des manoeuvres… pas nous. Les gars n’ont rien raté, ils ont su comme cela éviter tous les soucis techniques. C’est très important, c’est même le premier pré-requis pour espérer briller ici, sur cette Red Bull Youth America’s Cup. »

Antoine Lauriot-Prévost, barreur de l’AC45 Next World Energy : « La première analyse qu’on peut faire après deux courses, c’est que la compétition va être très, très serrée et jusqu’au bout ! Les places se font et se défont hyper vite, il y a beaucoup de changements dans la flotte pendant la régate. Il faut y croire toujours, même mal placé au départ, et naviguer propre. Aujourd’hui nous n’avons pas pris de bons départs, mais le point très positif c’est qu’ensuite nous n’avons fait que gagner des places. »

Classement après 2 manches
1  NZL Sailing with ETNZ (NZL) 16
2  Next World Energy (FRA) 15
3  Full Metal Jacket Racing (NZL) 14
4  Swedish Youth Challenge (SWE)14
5  American Youth Sailing Force (USA) 14
6  ROFF/Cascais Sailing Team (POR) 13
7  Team Tilt  (SUI) 9
8  All In Racing (GER) 9
9  USA45 Racing (USA)4
10  Objective Australia  (AUS) 2