Irina Gracheva, naviguer sous bannière neutre

La FFVoile a interdit les athlètes russes ou biélorusses sur les compétitions françaises depuis le 3 mars dernier. Irina Gracheva, 4e de la dernière Mini Transat 2022 en proto et championne de course en large en Mini 6.50 en 2020 en fait les frais. Elle est interdite de compétition. Une situation compliquée alors qu’elle dénonce la guerre sur ses réseaux sociaux et appelle à la paix. Elle espère pouvoir naviguer sous bannière neutre. En attendant, elle cumule les petits boulots, participe à l’organisation de différentes courses Mini.

Selon les recommandations du CNOSF et du CIO suivi par World Sailing le 1er mars dernier puis la Fédération Française de Voile le 3 mars qu’il a été décidé de ne pas autoriser la participation d’athlètes et d’officiels russes ou biélorusses aux compétitions sur le territoire français.

« La Fédération Française de Voile, indignée et extrêmement choquée, condamne l’agression de l’Ukraine et soutient pleinement les recommandations et demande unanimes tant de la commission exécutive du Comité international olympique (CIO) que du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) et de World Sailing, et décide de ne pas autoriser la participation d’athlètes et d’officiels russes ou biélorusses aux compétitions. Cette décision s’applique à tous les organisateurs de compétition de voile sur l’ensemble du territoire français. La Fédération Française de Voile exprime son soutien et sa solidarité envers la Fédération Ukrainienne de Voile et la communauté sportive d’Ukraine ».

Le 1er mars World Sailing s’est joint au Comité international olympique (CIO) et aux organisations sportives mondiales pour prendre la décision de suspendre la participation des athlètes et officiels russes et biélorusses aux compétitions et événements détenus et sanctionnés par World Sailing jusqu’à nouvel ordre. En mettant en œuvre ces mesures, World Sailing soutient une approche unie et coordonnée au sein du mouvement sportif mondial. Cette décision est conforme à la recommandation de la commission exécutive du CIO , visant à préserver l’intégrité des compétitions et à assurer la sécurité de tous les participants, et a été approuvée à l’unanimité par la commission exécutive de World Sailing. Nous exhortons maintenant vivement nos autorités nationales membres, nos associations de classe, nos organismes affiliés et tous les organisateurs d’événements à mettre en œuvre la mesure de suspension de la participation des athlètes et officiels russes ou biélorusses à leurs événements et compétitions respectifs.

Lorsque cela n’est pas possible, en raison de délais courts, pour des raisons organisationnelles ou juridiques, World Sailing, conformément à la recommandation de la commission exécutive du CIO, conseille aux organisateurs d’événements de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour s’assurer que les athlètes russes ou biélorusses (qu’il s’agisse en tant qu’individus ou équipes), et les officiels participent de manière neutre, sans symboles, couleurs, drapeaux ou hymnes nationaux. Sur et hors de l’eau, notre sport est uni par les valeurs d’égalité, d’inclusion, de respect et d’équité. Nous demandons maintenant à notre famille de la voile de se rassembler en tant que force sportive pour le bien en travaillant avec nous en cette période incroyablement difficile.