65 bateaux inscrits pour le Tour de Corse

Tour de Corse
DR

Le Tour de Corse est la 11ème et avant dernière épreuve du Championnat Méditerranée IRC-UNCL. En IRC 1, classe la plus nombreuse avec 22 inscrits au Tour, les 6 premiers au classement provisoire du Championnat seront dans les starting blocks. Jean-Jacques Chaubard et son Gp44 Team Vision Future donneront tout pour faire face à une concurrence relevée : Tac Tic, Bella Donna, GénApi, Vito 2, Alizée et un certain Éleuthera pour ne citer qu’eux.

- Publicité -

En IRC 2, Sayann Madraco, impérial en début de la saison, fait l’impasse sur le Tour de Corse. Glen Ellen V-Le Marseillais et SL Énergies Renouvelables, actuels deuxième et troisième du Championnat, sauront certainement profiter de cette opportunité pour revenir sur le leader. Mais la partie ne se résume pas à cela et chacun des 11 inscrits aura à cœur “faire un carton”. Entre autres, Géranium Killer de Charles Métenier, contraint à l’abandon l’an dernier, souhaitera une revanche autour de l’Ile de Beauté, Jean-Louis Pezin est aussi à surveiller sur son nouveau Albacor, un Grand Soleil 39 Race.

Parmi les 11 bateaux de la flotte IRC 3, on retrouve le podium provisoire du Championnat : Tchin Tchin, Tahina et Prime Time, vainqueur du Tour de Corse en IRC 3 l’an dernier. Dans cette classe, c’est la course qui pourrait tout basculer. Les 3 leaders ont déjà couru 5 épreuves du Championnat, mais seul Prime Time a une contre performance significative à effacer (abandon à la Giraglia suite à un démâtage). Mathématiquement, le A35 de Marc Alpérovitch est donc en position favorable. Tahina pourrait aussi bien tirer son épingle du jeu. Et puis il faudra une nouvelle fois compter sur Kick. N’oublions pas non plus les “Transquadristes” : Frédéric Ponsenard sur Coco ou Christophe Mandeix sur Peip’s.

Avec 20 inscrits en IRC 4, les places vont compter et auront un impact significatif sur le classement du Championnat. François Alicot sur le Jpk 10.10 Zulu dispose d’une belle occasion de prendre la tête du classement. Il faudra pour cela affronter un sistership et une meute de Sun Fast 3200 dans laquelle on retrouve Jean Gonon sur Addiction, vainqueur Toute Classe du Tour de Corse 2011. Dans cette classe les Transquadristes sont aussi nombreux à reprendre le chemin du large.