Le circuit SailGP dans le film TENET de Christopher Nolan avec Kirby face à Slingsby

Deux F50 du circuit SailGp apparaissent dans le blockbuster de l’été Tenet, lenouveau thriller d’espionnage de science-fiction du célèbre réalisateur Christopher Nolan. En août 2019, deux F50 – les bateaux japonais et américains – ont été redécorés exclusivement pour le film – un blanc et un bleu – et les équipes ont pris part au tournage. A la barre du bateau américain Rome Kirby a donné la réplique à Tom Slingsby de l’équipe d’Australie pendant une semaine de tournage mettant en place des scènes spectaculaires dans le Solent, sous l’œil vigilant de Nolan depuis un hélicoptère.

«Quand nous avons appris que SailGP serait présenté dans un film hollywoodien, tout le monde voulait être impliqué», a déclaré Slingsby. « C’était incroyable d’avoir un petit aperçu d’Hollywood et c’était un projet amusant. J’ai hâte de voir le film. Mais la meilleure chose, c’est que les gens verront pour la première fois les F50 en plein vol sur grand écran et cela apportera un tout nouveau public à SailGP. J’espère que cela changera la perception que les gens ont du sport et qu’ils viendront nous voir dans la vraie vie – la vraie course est aussi bonne que n’importe quel film hollywoodien. !”

Basé sur les quais de Southampton, le tournage a impliqué plusieurs hélicoptères, des bateaux de poursuite, des bateaux-caméras de haute technologie, des caméras IMAX, du personnel de production et une équipe de coiffure et de maquillage, que Kirby a pu expérimenter. «Dans le scénario, le bateau blanc était barré par le personnage joué par Debicki», a expliqué Kirby. « C’était incroyable de faire partie de ce film. Nous avons tourné scène après scène, scénario après scénario en essayant de nous rapprocher le plus possible. Nous ne savions pas comment les pièces s’emboîtaient ni où elles figureraient dans le film, mais je pense que ce sera une scène assez importante.

Le PDG de SailGP, Sir Russell Coutts, a déclaré: «Ce fut un privilège d’être approché pour figurer dans le film. Ce qui est excitant, c’est que beaucoup plus de gens dans le monde pourront voir la vitesse et la nature dramatique de ces incroyables machines volantes et j’espère qu’ils viendront nous voir en vrai lorsque SailGP redémarrera en avril 2021.»