Route St-Pierre- Défi Pure Ocean, une transatlantique pour la préservation de l’océan

Pure Ocean Fund

Les deux concurrents engagés dans la première édition de La Route St Pierre Lorient – Défi Pure Ocean sont partis ce samedi de St Pierre vers Lorient pour tenter de battre le temps de référence établi par Eric Tabarly en 1987 et sensibiliser sur l’urgence de protéger l’océan et de développer la recherche océanique. Le temps de référence à battre, établi par Tabarly sur le maxi « Côte d´Or », est de 10 jours, 1 heure et 31 minutes. Pour suivre la progression des bateaux cliquez ici.

Le JP54 du quadruple vainqueur de la Transat Jacques Vabre Jean-Pierre Dick et le Class40 de Morgane Ursault Poupon espèrent réaliser les 2150 miles nautique qui les séparent de Lorient en neuf jours, ce qui leur permettrait d’établir un nouveau record.

Jean-Pierre Dick a déclaré: « Nous devons nous assurer de ne pas ‘monter’ trop au nord à cause des icebergs. Sur la première partie du parcours j’espère que nous ne serons pas rattrapés par les fortes dépressions qui traversent les grands bancs de Terre-Neuve. Ensuite, nous serons sur la route normale des dépressions, il faudra juste se positionner pour aller le plus vite possible ».

La fondation Pure Ocean qui a initié cette épreuve finance des projets de recherche innovants qui contribuent à la protection des écosystèmes marins fragiles et de la biodiversité. Lors du dernier appel à projet de la fondation au printemps 2020, un total de 159 projets venant de 40 pays a été reçu. Ce sont plus de 350 scientifiques qui ont candidaté en équipe pour obtenir un financement pour leurs recherches. La fondation organise également des événements pour sensibiliser le grand public.

David Sussmann, fondateur de la fondation Pure Ocean est à bord du bateau de Jean-Pierre Dick ‘The Kid. Il récoltera des données scientifiques et publiera quotidiennement des vidéos sur Facebook.

Il a expliqué : « Nous traversons un océan, une ressource inestimable qui est menacée notamment par le changement climatique, la surpêche et la pollution. Nous avons lancé une pétition pour demander au gouvernement français et à la nouvelle ministre de la mer, d’augmenter le soutien financier aux programmes de recherche océanique. L’océan, ressource vitale pour la vie sur notre planète recèle de futurs traitements contre des maladies. Nous avons besoin de toute l’aide possible pour financer ce travail, ainsi toute donation sera bienvenue ».

A l’arrivée des concurrents à Lorient, une semaine d’événements sera organisée par la fondation Pure Ocean impliquant les acteurs clés du monde maritime et dirigeants afin de présenter la mission de la fondation et lever des fonds.

Morgane Ursault Poupon, fille du navigateur Philippe Poupon, qui a gagné la Route du rhum en 1986, sera à bord de son Class40 UP Sailing. Elle a dit: « En tant qu’ambassadeur de l’océan, il est de notre devoir de partager notre expérience, témoigner des conséquences des actions de l’Homme sur l’océan et ainsi rappeler qu’il est de notre responsabilité à tous d’agir ».

Philippe Paturel, navigateur, fondateur et président de l’association La Route Saint-Pierre et Miquelon, co-organisateur du défi : « Ce défi permet de réaliser ma volonté d’organiser une course entre Saint-Pierre et Miquelon et la métropole. Le respect de l’océan et de l’environnement fait partie des fondamentaux de Route Saint-Pierre et Miquelon, c’est donc une joie d’organiser une belle transatlantique qui porte les messages forts de la Fondation Pure Ocean ».

La Route Saint Pierre Lorient – Défi Pure Ocean est supervisée par Sylvie Viant.