Neuf pointures en stage solo à Port-la-Forêt

Delta Dore Jeremie  Beyou
DR

Cette formation, préparée par le Pôle France Finistère Course au Large, a été pensée pour contribuer à l’optimisation du niveau de performance des athlètes gérés par la structure. L’entraînement collectif, l’échange d’informations au cours des stages sur l’eau et à terre, constituent l’essence même de l’état d’esprit du pôle, une véritable richesse.
Menée durant deux années, cette formation permet de suivre les compétitions tout en assurant une veille technique et d’aborder en profondeur les techniques de navigation et de sécurité, la météo et la stratégie, la formation et le suivi médical, la communication. En complément, les skippers qui le souhaitent peuvent bénéficier d’une préparation physique individualisée. Dans quelques jours, deux stages de navigation en solitaire seront les deux dernières sessions, l’aboutissement de deux ans de préparation au Vendée Globe.

"Comme un examen blanc"

Le premier stage, qui se déroulera du 17 au 19 septembre, permettra de travailler des facteurs interactifs essentiels en course au large : assurer sa sécurité, celle de son bateau et de son matériel, améliorer la fluidité des automatismes en solitaire dans toutes les conditions, optimiser son rythme de course face à différentes situations et à un grand nombre d’adversaires et enfin, optimiser ses trajectoires. Si ce stage ne permettra pas de modifier les éléments technologiques du bateau vu l’échéance proche du départ, il devrait permettre aux skippers d’effectuer un constat objectif de leurs atouts et de leurs manques techniques face à une partie de leurs adversaires. Chaque journée sera composée d’une navigation en solitaire, d’un débriefing vidéo à huit clos entre les skippers, les entraîneurs du centre et les experts.
Et c’est bien l’échange des informations et des points de vue, la collégialité des avis qui constituent cet état d’esprit si spécifique au Pôle Finistère Course au Large.
Les prémices de cette formation avaient été mis en place en 2000, en vue de la préparation de Michel Desjoyeaux et de Roland Jourdain au Vendée Globe. En 2004, une préparation plus structurée avait été proposée aux coureurs du pôle. La formation, proposée en 2007, est la plus aboutie. Non seulement elle permet de travailler les principaux axes de performance du skipper et de son bateau mais elle participe aussi à renforcer leur environnement sportif. En effet, les structures d’accueil portuaires et terrestres du site de Port la Forêt ont été développées.

Le commentaire de Christian Le Pape :
"Ces stages ressemblent à un examen blanc, une sorte de préparation au bac ; mais beaucoup plus courts que la réalité d’un Vendée Globe. C’est toujours le paradoxe de préparer en baie une course transocéanique. Nous ne maitrisons pas la durée qui représente pourtant une donnée fondamentale de la réussite. Pour trouver un axe d’entraînement efficace, il faut travailler de manière interactive tous les éléments qui interviennent dans la performance ; cela de manière plus intensive que sur la course afin d’accentuer les effets liés à la fatigue. La gestion d’un 60 pieds en solitaire dans un contexte de confrontation constitue l’élément principal de cette démarche. Il s’agit aussi pour toutes les équipes de valider à 53 jours du départ la préparation d’un projet sur le plan technique et humain ou de procéder à quelques ajustements."

PARTICIPANTS :
BRITAIR Armel le Cléac’h
BT Sébastien Josse
CHEMINEES POUJOULAT Bernard Stamm (invité)
DELTA DORE Jérémie Beyou
FONCIA Michel Desjoyeaux
GENERALI Yann Eliès
PAPREC VIRBAC Jean-Pierre Dick
SAFRAN Marc Guillemot
VM MATERIAUX Jean le Cam