Une équipe de course au large 100% italienne vient de s’installer à Lorient La Base. Deux jeunes et prometteurs skippers transalpins, Andrea Fantini et Alberto Bona se sont associés au printemps dernier avec la Transat Jacques Vabre en ligne de mire. Ces deux trentenaires ne manquent en effet pas de points communs : l’Italie bien sûr, la course au large évidemment et un certain Giovanni Soldini, auprès de qui ils ont tous deux beaucoup appris. Leur bateau portera les couleurs, les valeurs, mais aussi, et surtout, les innovations d’Enel Green Power, leader international de la transition énergétique.

La clé de voûte de ce nouveau programme de course au large c’est le développement : sportif et technologique. Le team Enel Green Power part en effet d’une page blanche, mais sur des bases particulièrement saines et avec une feuille de route très claire : disposer d’un bateau laboratoire, doté à 100% de source d’énergies renouvelables d’ici Route du Rhum.

Leurs noms ne sont pas encore très connus, mais ce sont déjà des marins accomplis avec à leur actif des milliers de milles d’expérience, notamment, pour Alberto, aux côtés de la star italienne de la course au large, Giovanni Soldini. Andrea Fantini est également un « skipper – manager ». Il a créé son équipe et assumé de front le chantier technique, la gestion de son budget, des plannings, la communication autour du programme…  Soldini, Verdier : les bonnes féesDes bases saines : la paire italienne de cette Transat Jacques Vabre 2017 sera à la barre d’un bateau performant et bien né, sous la plume du talentueux Guillaume Verdier. Ce numéro 55 est en effet le premier Class40 à avoir poussé les lignes de la jauge des 40 pieds.

À peine mis à l’eau, Giovanni Soldini le mène d’ailleurs à la victoire sur la Transat Jacques Vabre 2007.Il vient de bénéficier d’un très sérieux chantier d’optimisation sous la houlette de Guillaume Verdier et de son constructeur François Robert : nouveaux appendices (bulbe compris), nouveaux ballasts, nouveau mât, nouvelles voiles… La Sailing Valley pour progresserLe team Enel Green Power a choisi de s’installer à Lorient La Base l’été dernier. « Nous voulions nous donner toutes les chances de réussir. Notre programme s’inscrit sur du moyen/long terme, avec des ambitions technologiques et sportives. Nous savons qu’il y aura des étapes à franchir, des écueils à surmonter. Or, ici, à Lorient, il y a les ressources nécessaires pour nous aider à avancer et à progresser. Et Enel Green Power est là pour nous apporter les solutions technologiques », détaille Andrea Fantini, skipper du Class40 Enel Green Power. Établis au cœur de la Sailing Valley depuis le mois juillet, les membres du team Andrea Fantini Racing, humbles et travailleurs, ont déjà trouvé leur place au sein de cette communauté dédiée à la course au large… en attendant de pouvoir se confronter, en mer, aux meilleurs skippers du moment, également basés ici.  Chi va sano, va lontanoCe partenariat va s’étaler sur deux ans, deux ans de progression : sportivement et, bien sûr, technologiquement. Accaparés par un chantier technique ambitieux, Andrea et Alberto n’auront que très peu de temps pour s’entrainer en amont de la Transat Jacques Vabre. Mais, chaque chose en son temps : chi va sano, va lontano. L’objectif sportif majeur de cette squadra est la Route du Rhum et le pari principal est de faire de ce Class40 de l’ancienne génération un véritable laboratoire technologique*, une vitrine du savoir-faire innovant d’Enel Green Power.  * Plusieurs innovations sont programmées : transmission en direct des informations de charge électrique depuis le bateau aux ingénieurs d’Enel Green Power, panneaux solaires et éolienne nouvelle génération, moteur électrique, et d’autres innovations qui seront révélées bientôt.