Vendée Globe. Arrivée mercredi matin pour Clarisse Crémer

Arrivée Clarisse Crémer Vendée Globe
#EN# Photo sent from aboard the boat Banque Populaire X during the Vendee Globe sailing race on January 28, 2021. (Photo by skipper Clarisse Cremer) #FR# Photo envoyée depuis le bateau Banque Populaire X pendant le Vendee Globe, course autour du monde à la voile, le 28 Janvier 2021. (Photo prise par le skipper Clarisse Cremer)

Clarisse se trouve ce mardi matin à 250 mn de la ligne d’arrivée aux Sables qu’elle devrait franchir mercredi matin à la 12e place. Une belle performance pour la benjamine de la course.

Avant d’arriver, elle continue de subir des conditions soutenues. « Actuellement, Clarisse navigue dans des conditions soutenues avec 30 à 35 nœuds de vent et une mer forte, puisqu’elle dit avoir une houle de 7 mètres. Cela va durer jusqu’à demain matin. Le vent va ensuite un peu mollir avant le passage d’un petit front mercredi matin aux abords de l’arrivée aux Sables-d’Olonne. Le timing d’arrivée de Clarisse va dépendre de la gestion de ce front. » explique Ronan Lucas, directeur du Team Banque Populaire.

« L’idée de Clarisse, pour le moment, est de ralentir un peu pour laisser passer ce front et franchir la ligne d’arrivée dans des conditions plus maniables, avec 3 à 3,5 mètres de houle. Si ce choix se confirme, elle devrait arriver mercredi matin aux Sables-d’Olonne, aux alentours de 9-10h, de jour donc. Cette estimation est encore à prendre avec des pincettes. Si elle arrive bien à ce moment-là, Clarisse pourra enchaîner avec une entrée dans le chenal dans la foulée. Quoi qu’il en soit, il faudra qu’elle fasse deux empannages pour rallier les Sables-d’Olonne. Clarisse a raison de préférer laisser passer ce passage de vent fort. Le golfe de Gascogne est en hiver l’un des endroits les plus mal pavés qui existent, d’autant plus qu’il n’y a pas d’échappatoires jusqu’aux Sables-d’Olonne. »
« Clarisse n’est pas à cours de nourriture car nous avions prévu un pour 90 jours. Elle est heureuse d’apercevoir la ligne d’arrivée sur sa cartographie et elle se réjouit de nous rejoindre. Elle ressent une certaine impatience et elle est très contente d’en être là. L’équipe est satisfaite aussi. Clarisse remplit tous les objectifs. Le premier était de boucler ce tour du monde. Le second était de finir entre la 8e et la 15e place. Cette 12e position est donc pile dans les ambitions fixées au départ. Clarisse est à sa place, elle a fait une course prudente et pleine de sagesse. »