Vendée Globe 2024. Benjamin Dutreux rachète l’IMOCA 11th Hour Racing

Le skipper Benjamin Dutreux s’entraine à bord du bateau OMIA - Water Family lors de la semaine prestart du Vendee Globe aux Sables d’Olonne, le 30 Octobre 2020. (Photo by Jean-Marie Liot/Alea)

Benjamin Dutreux peut désormais se projeter sur le prochain Vendée Globe avec le rachat de l’IMOCA 11th Hour Racing (Ex-Hugo Boss 2016). Un bateau à foils performant avec lequel il peut ambitionner de jouer au premier plan.

Récent vainqueur de The Ocean Race Europe avec Offshore Team Germany, le jeune skipper vendéen qui s’est révélé sur le dernier Vendée Globe franchit un nouveau cap avec le rachat de ce foiler de génération 2016 qui bénéficie des dernières évolutions techniques. Actuellement sous les couleurs de 11th Hour Racing, cet IMOCA est reconnu comme fiable et performant. Des atouts que Benjamin Dutreux compte bien exploiter au maximum pour le Vendée Globe mais aussi pour participer à The Ocean Race. « C’est la meilleure façon pour l’équipe et moi d’apprendre à maitriser le bateau, comprendre comment il marche et en tirer la meilleure performance.  » Pour cela, Benjamin Dutreux aura besoin de nouveaux partenaires à la hauteur de ses ambitions. Pour participer à The Ocean Race il devra trouver 5 M€ sur 2 ans et autant pour le Vendée Globe.

« Dès mon arrivée à terre, il a fallu rebondir vite, très vite !” Déclare Benjamin Dutreux. “L’objectif numéro un était de vendre mon bateau avec lequel je venais de boucler mon premier Vendée Globe et le deuxième de pouvoir racheter un bateau fiable me permettant de jouer aux avant-postes sur le circuit IMOCA Globe Series dès 2022. Je remercie vivement le Crédit Agricole Atlantique Vendée pour la confiance qu’ils m’ont accordée en trouvant des solutions de financement pour notre nouvel outil de travail. Ce n’était pas évident parce qu’il fallait être réactif, nous n’étions pas les seuls sur le dossier.”

« On a acheté de la sérénité et du temps »

L’IMOCA 11th Hour Racing, ancien Hugo Boss de 2016, a passé deux ans entre les mains de l’équipe américaine de Charlie Enright afin de développer au mieux leur nouvel IMOCA, qui sortira de chantier dans l’été. Leur objectif étant de participer à The Ocean Race, tour du monde en équipage avec escales. C’est donc aujourd’hui un des bateaux les plus fiables du circuit IMOCA doté des dernières évolutions. « C’est un bateau bien né,” affirme Thomas Cardrin, boat Captain de l’équipe, “C’est un foiler d’origine, ce qui signifie que la structure du bateau est adaptée. C’est un des IMOCA qui a été le plus performant ces dernières années. Il a un grand nombre de milles à son actif et a donc pu bénéficier d’une longue fiabilisation.” ajoute-t-il. “L’équipe de Charlie Enright a eu l’occasion de tester de nombreux shapes de foils et ainsi aboutir la version actuelle, qui est une version Guillaume Verdier 2021 conforme à la nouvelle jauge. Le bateau est « clé en main », prêt à naviguer et solide, ce qui est un avantage non négligeable dans notre préparation en vue du Vendée Globe 2024. » 

Pour Benjamin, l’objectif de ce rachat était double. Il fallait trouver un IMOCA performant, mais aussi fiabilisé pour pouvoir retourner rapidement sur l’eau. « Je suis super content.  C’est vraiment un bateau adapté à nos besoins.” déclare-t-il. “Avec l’équipe, nous voulions vraiment pouvoir naviguer un maximum et passer peu de temps en chantier car il nous faudra une grosse phase d’apprentissage sur ce nouveau support volant. En achetant cet IMOCA, on a acheté de la sérénité et du temps pour pouvoir progresser vite. On a hâte ! ». Le bateau restera dans la même configuration équipage jusqu’en 2022.

Un programme ambitieux

A partir du mois prochain, Benjamin rejoindra Damien Seguin et le Groupe APICIL pour trois courses du circuit IMOCA Globe Series. La Transat Jacques Vabre en novembre prochain sera l’objectif principal de cette saison pour ce duo inédit et prometteur.

C’est sur le convoyage retour de la Transat Jacques Vabre que Benjamin et son équipe tireront les premiers bords sur leur nouvelle monture. 

L’équipe ne souhaite pas s’arrêter là et souhaite participer à un maximum de courses du circuit IMOCA Globe Series. Le programme est dense et varié, ce qui amène d’autant plus d’intérêts pour les partenaires. L’expérience du skipper sur The Ocean Race Europe aux côtés d’Offshore Team Germany n’a fait que renforcer son envie de s’aligner au départ de The Ocean Race en 2022. « Cette course autour du monde en équipage est parfaite pour trouver les clés du bateau afin d’exploiter au mieux son potentiel en solitaire à l’avenir.” explique Benjamin. “Nous faisons tout pour trouver un partenaire qui voudra s’aligner à nos côtés sur cette épreuve mythique qui présente de très belles retombées à l’international. ».