Use It Again! à l’Equateur

Romain Pilliard et Alex Pella ont franchi l’Equateur peu avant 7h ce dimanche matin après 11 jours et 17 heures de mer et poursuivent leur Tour du Monde à l’Envers dans l’hémisphère Sud.

- Publicité -

Après 24 heures au ralenti dans le Pot au Noir, le duo du trimaran Use It Again ! retouche enfin du vent et glisse à plus de 17 nœuds vers le Brésil. Partis le mardi 4 janvier de Lorient, Romain Pilliard et Alex Pella s’attaquent à l’un des records les plus difficiles à la voile contre les vents et les courants dominants à la barre d’un trimaran de légende, l’ancien bateau d’Ellen MacArthur reconditionné selon les principes de l’économie circulaire.

Pour ce premier passage de l’Equateur, Romain et Alex étaient réunis à la table à carte cette nuit pour partager ensemble ce moment symbolique et respecter la célèbre tradition de l’offrande à Neptune. « C’est la première fois pour moi ! C’est plus symbolique qu’impressionnant mais cela matérialise la première partie de ce parcours. Dans nos têtes, ce parcours est tronçonné en plusieurs étapes et celle-ci est importante. C’est l’aboutissement du défi qui se concrétise un peu plus chaque jour, on est dans la bonne direction ! Après les affres du Pot au Noir, qui ne nous a pas épargné hier, nous avons ce matin de belles conditions de glisse. On progresse autour des 15 nœuds vers le Brésil et on espère que cette deuxième partie jusqu’au Cap Horn va aller plus vite. Le Cap Horn est le passage le plus redouté, celui pour lequel on se prépare depuis des mois. Le bateau Use It Again! va bien, les marins aussi, nous sommes heureux et à fond pour la suite ! » Indique Romain Pilliard ce matin.

Quant à Alex Pella, il ne compte plus ses passages de l’Equateur, « entre 20 et 25 fois », précise l’Espagnol qui l’a déjà franchi plusieurs fois sur l’Atlantique mais aussi dans l’Océan Indien et dans le Pacifique !

Après presque 12 jours de course sur cette tentative de Record du Tour du Monde à l’Envers, Romain et Alex possèdent 724 milles d’avance sur le temps de référence de Jean-Luc Van Den Heede. Une avance qui devrait se creuser au fil des jours. « Ils vont toucher du vent d’Est Sud-Est modéré de 10 à 15 nœuds jusqu’à la latitude de Rio. Cela devrait ensuite tourner au Nord, avec du vent portant plus fort pour la semaine à venir. Ça va leur faire du bien ! De mon côté, je commence à regarder ce qui peut se passer à partir du 40ème Sud, pour l’heure, les modèles divergent beaucoup pour le passage du Cap Horn, » indique Christian Dumard, routeur et météorologue de Use It Again! dans son point météo à la mi-journée.