Un plan Farr en construction pour l´écurie Offshore Challenges

Ellen MacArthur / Castorama
DR

Certes, Ellen n’a pas souhaité dévoiler le nom de l’architecte, tout en admettant que si la construction avait débuté, il y avait des plans, et donc une signature… Néanmoins, nous l’avions appris de sources fiables, il s’agirait d’un 60 pieds portant la griffe de Bruce Farr –  l’information ayant été publiée juste après la conférence de presse, l’équipe a décidé d’officialiser la nouvelle.

- Publicité -

« Il sera intéressant, a noté la navigatrice, d’observer les performances des nouveaux bateaux lors du départ, car cela s’annonce calme : ils ne seront pas en conditions de survie, on pourra donc se faire une idée du potentiel. » On imagine bien sûr qu’Ellen et son équipe sont aujourd’hui à l’affût des subtilités employées sur les derniers monos IMOCA lancés… le but de l’écurie Offshore étant d’avoir deux bateaux au départ du Vendée Globe 2008. « Nous souhaitons avoir le même partenaire pour les deux, et sommes actuellement en discussion avec de nombreuses entreprises », explique la figure de proue du team, admettant que son nom « aide à entrer dans le bureau » des partenaires potentiels.

En termes de fonctionnement, l’équipe devrait compter 3 à 4 skippers, dont éventuellement un Français, se partageant les diverses épreuves avant l’échéance du Vendée Globe. « Vendée Globe auquel je ne participerai pas », a réitéré Ellen de manière ferme. Quant aux autres épreuves… rien n’a été clairement défini pour l’heure (on conçoit néanmoins que The Transat, qui constitue une excellente préparation au solitaire, sera courue par les « titularisés » du Vendée – ce qui excluerait donc logiquement la demoiselle – pardon, la Dame). Le programme sportif devrait débuter dès la prochaine édition de la Calais Round Britain Race, le premier bateau devant être lancé d’ici là. Quant à la Barcelona World Race pour Ellen… les options restent ouvertes, mais la navigatrice a admis avoir adoré ses expériences de courses en double. «Je ne suis pas sûre d’avoir déjà autant ri qu’avec Bilou lors de la Jacques Vabre », a-t-elle conclu.

Jocelyn Blériot