Prince de Bretagne sortira du chantier à la fin du mois

Chantier Prince de Bretagne
DR

La naissance d’un Prince fait toujours événement. Celle du nouveau bateau aux couleurs de Prince de Bretagne ne dérogera pas à la règle. C’est un bateau hors norme qui s’apprête à toucher l’élément liquide. Conçu pour remporter la prochaine Route du Rhum dans la catégorie ultime, ce nouveau Prince des mers trouve ses origines dans la plateforme existante d’un trimaran de 60 pieds. Transformée,  extrapolée pour répondre au double objectif de performance et de sécurité, celle-ci a donné naissance, sous les traits des architectes Vincent Lauriot Prévost-Marc Van Peteghem, à un maxi multicoque de 80 pieds (23,38 m). Les bras de liaison, le mât, la bôme et de nombreuses pièces d’accastillage sont récupérés, transformés et assemblés à une coque centrale et des flotteurs neufs, construits et taillés sur mesure.

Des tables à dessin aux chantiers, la conception et la construction haute couture de ce nouveau Prince destiné à imprimer sa marque sur les plus prestigieux sentiers océaniques, n’ont eu de cesse de répondre aux critères de fiabilité imposés par son cahier des charges. Pour l’heure et jusqu’au 26 octobre prochain, la dernière ligne droite est engagée à l’ombre du chantier Multiplast, où l’activité bat son plein pour peaufiner et apprêter ce trimaran d’un nouveau genre.

« La peinture est faite à 80 %, il reste à poser celles de l’arrière et de l’intérieure. Il faut encore installer les filets, l’accastillage et venir à bout des ultimes finitions d’un tel engin. A Lorient, deux membres de mon équipe terminent de préparer les bouts, et fignolent les dernières pièces… Bref, la job list ne nous promet aucun manque d’activité jusqu’à la mise à l’eau », détaille Lionel Lemonchois. Et le skipper de confier également : « si je n’en suis pas à mon premier chantier, c’est la première fois qu’il s’agit d’un bateau aussi grand. Même s’il faut rester concentré sur ce qu’il reste à faire au chantier, j’ai vraiment hâte de voir ses lignes sur l’eau…  Ce nouveau Prince de Bretagne sait se faire désirer ! »