Opération de récupération du 60 pieds SMA

Marcus Hutchinson directeur de projet SMA à bord du remorqueur @SMA

SMA et l’équipe de Mer Agitée ont du gérer une crise dont ils auraient bien voulu se passer. Le récit épique du sauvetage de Paul Meilhat qui, avec une fracture du bassin, s’est vu chavirer à bord du zodiac des sauveteurs avant d’être hélitreuillé a mis à rude épreuve l’équipe qui doit maintenant sauver l’IMOCA. ( Lire et écouter le récit de Paul et voir la vidéo de l’hélitreuillage).

Maintenant que Paul est en sécurité et pris en charge sur l’Ile de Terceira, l’équipe technique de SMA s’active désormais pour récupérer le 60 pieds. Un navire a été affrété pour aller à la rencontre du monocoque actuellement positionné à une centaine de milles au nord de Sao Miguel aux Açores.

Sur zone, les conditions dantesques des derniers jours (voir ici ) se sont calmées. L’équipage SMA est parti hier soir depuis le port de Ponta Delgada à bord d’un remorqueur : le TSAVLIRIS HELLAS, un navire de plus de 66 mètres habitué à porter secours à des cargos en haute mer. Cinq membres de l’équipe de Mer Agitée ont pris la mer aux côtés de l’équipage du remorqueur : Marcus Hutchinson (directeur de projet), Marc Liardet (boat captain), Jérôme Solem et Antoine Brunel (préparateurs) et Anne Liardet (navigatrice et spécialiste des 60 pieds).

L’opération s’annonce complexe. Les conditions sur zone restent agitées du fait de la dépression qui se déplace très lentement dans le nord-est. L’équipe devrait trouver sur place un vent de sud / sud-ouest de 30 nœuds accompagné d’une houle de 3 à 4 mètres.

Ce matin, le remorqueur faisait route plein nord à une vitesse de 10 nœuds. Le 60 pieds SMA dérivait lui à une vitesse moyenne de 3 à 4 nœuds sous l’effet du vent et des courants. Le bateau heureusement possède une balise. Le remorqueur devrait rejoindre le monocoque SMA dans la journée. L’équipe analysera la situation pour définir la conduite à tenir pour organiser la récupération du bateau.