L’Imoca MACSF optimisé et remis à l’eau

L’IMOCA MACSF a été remis à l’eau ce 4 avril après un chantier d’hiver entre contrôles de routine et optimisations diverses. Il est désormais fin prêt pour la saison 2022 qui sera essentiellement courue en solitaire. Une belle occasion de préparer le Vendée Globe 2024 vers lequel toute l’équipe est déjà tournée.

- Publicité -


Après quelques navigations de mise en place et d’entraînement, Isabelle Joschke se rendra à Brest pour prendre le départ de sa première course de la saison, la Guyader Bermudes 1000 Race le 8 mai prochain.

Opérations de contrôle obligatoires
Après les vérifications d’usage sur la structure du bateau avec la recherche d’éventuelles fissures, mais aussi le contrôle du gréement, du mât, des systèmes de foils ou encore de l’accastillage, l’équipe technique MACSF s’est ensuite concentrée sur les avaries survenues lors du convoyage retour de la Transat Jacques Vabre.
Florian Giffrain, boat-captain, explique : « Les conditions de vent sont plus soutenues sur ce tronçon retour, nous avons déploré la casse de la barre de liaison et un foil très légèrement abîmé. En revanche la structure du bateau était parfaitement intacte, ce qui nous a permis de lancer directement le chantier d’optimisation. »

Optimisation de la navigation et de l’ergonomie
Le chantier d’hiver de l’IMOCA MACSF reposait sur deux axes d’amélioration majeurs : l’optimisation de la navigation au portant et l’amélioration de l’ergonomie à bord afin de simplifier la vie d’Isabelle lors des navigations en solitaire.
Alain Gautier, team manager, revient sur ces opérations : « Pour gagner en performance, nous avons modifié l’étrave au niveau de la crash-box à l’avant du bateau. En termes d’optimisation, nous avons repensé tout le circuit électronique afin de simplifier l’accès aux commandes des appareils embarqués. Le bateau a également une bôme toute neuve pour la reprise de la saison et l’accastillage a bénéficié d’un check-up complet. »

Une saison en solitaire pour préparer le Vendée Globe
Cette saison 2022 essentiellement courue en solitaire avec la Route du Rhum Destination Guadeloupe en point d’orgue sera une formidable opportunité pour préparer le Vendée Globe 2024. L’équipe technique va ainsi observer le comportement du bateau tout au long de l’année pour déterminer comment il réagit aux dernières modifications apportées.
Alain Gautier : « Ces courses permettront d’étrenner l’IMOCA MACSF, même si l’on sait bien qu’il y aura de nouvelles modifications à prévoir pour 2023. Notre rôle sera de bien analyser toutes les données et de réfléchir aux solutions à mettre en place pour qu’Isabelle dispose d’un bateau plus agréable et plus rapide. Ce sont des petits détails pour perfectionner l’ergonomie et les performances de l’IMOCA. »

Prochaine échéance : la Guyader Bermudes 1000 Race
Dans un mois, Isabelle Joschke fera route vers Brest pour prendre le départ de la Guyader Bermudes 1000 Race. 24 solitaires ont confirmé leur présence à cette première course de la saison IMOCA dont le parcours de 1 200 milles les conduira de Brest vers le Fastnet puis le waypoint Gallimard au nord-ouest du Cap Finisterre, avant de rentrer à Brest. Une première confrontation qui permettra donc à Isabelle de reprendre ses marques à bord de son IMOCA MACSF, d’évaluer les modifications effectuées et de valider sa qualification pour la Route du Rhum Destination Guadeloupe.

Le programme 2022 de l’IMOCA MACSF
Guyader Bermudes 1000 Race : départ le 8 mai
Vendée Arctique Les Sables d’Olonne : départ le 12 juin
Défi Azimut : 13 au 18 septembre
Route du Rhum Destination Guadeloupe : départ le 6 novembre