Les skippers reviennent sur la première étape

Départ la Rochelle 2011
DR

Les concurrents reviennent sur la première étape et pensent à jeudi, date du départ de cette deuxième étape à travers l’Atlantique.

Les meilleurs souvenirs de la première étape

Lucas Montagne (ONG Conseil) : « La sortie du Pertuis ; nous étions toute la flotte de Mini regroupée et arrêtée sur une mer d’huile quand la nuit est tombée, et que tous les feux de position se sont allumés! Magique! »

Andrea Caracci, ( Speedy Maltese) : « Durant plus d’une heure, j’ai été accompagné dans la pétole par une baleine qui faisait trois fois la taille de mon bateau. J’ai eu peur, mais cela demeure un souvenir extraordinaire… »

Donatien Carme, (Cherche sponsor) : « Mon arrivée de nuit à Madère illuminée. Je venais de vivre 3 jours et demi d’angoisse avec la peur de perdre ma quille. J’étais arrivé et je savais que j’avais une semaine pour réparer. J’étais heureux »

Nicolas Boidevezi, (Défi GDE) : « Un tribord avec Aymeric (Chappellier) au large de Vigo. Je vois ses lumières, je l’appelle à la VHF, il me répond que je lui dois la priorité. Un gros éclat de rire à un moment où le moral était au plus bas… »

Sébastien Rogues, (Eole Generation-GDF SUEZ) : « L’arrivée à Funchal! J’ai gagné cette étape, et personne ne peut plus m’enlever ça! »

Les mauvais souvenirs de la première étape

Pierre Cizeau, (Masqhotel) : « Lorsque je me suis trompé en entrant le waypoint de la pointe de Madère… J’ai entré un 4 au lieu d’un 5 sur le GPS. Cela m’a énervé ! »

Fabienne Robin, (Horoquartz) : « Les hallucinations, "dans le rouge", fatiguée dans la pétole… »

Aymeric Chappellier, (La Tortue de l’Aquarium de La Rochelle) : « Je me réveille un beau matin avec le bateau plein d’eau. J’ai cru que je coulais… électronique en vrac, 4 heures à éponger… »

Guillaume Le Brec, (Occamat / ATD) : « J’étais bord à bord avec un concurrent ; 11 heures plus tard, au pointage suivant, il m’avait collé 25 milles! J’étais coincé dans la bulle sans vent! »

Susanne Beyer, (Penelope) : « Je me suis trouvée au beau milieu d’un énorme banc… de thons! Un vrai mur. J’étais sous spi, à plus de 12 noeuds. J’ai eu très peur… »

Fabrice Sorin, (Cartoffset) : « L’attente de la bascule au nord-ouest qui n’est jamais venue, et quand j’ai réalisé qu’elle ne viendrait pas… »

Classement Prototypes Première étape La Rochelle/Funchal
1. Sébastien Rogues (Eole Generation – GDF SUEZ), temps de course : 8j 20h 46m 43s
2. David Raison (TeamWork Evolution), temps de course : 8j 21h 15m 8s
3. Jorg Riechers ( Mare.de), temps de course : 8j 22h 10m 7s

Classement Série Première étape La Rochelle/Funchal
1. Benoît Mariette (Odalys Vacances), temps de course : 9j 8h 31m et 39s
2. Clément Bouyssou (Douet Distribution), temps de course : 9j 9h 22m 56s
3. Davy Beaudart (Innovea Environnement), temps de course : 9j 9h 59m 18s