Globe40. Les hollandais s’imposent à Auckland après un duel serré durant 34 jours

L’équipage hollandais SEC HAYAI a franchi en tête l’entrée de la baie d’Auckland et remporté la troisième étape de la GLOBE40. Une étape de 7000 milles qui a particulièrement éprouvé les équipages par sa durée, par des conditions météo changeant en permanence entre zones de calmes et dépressions, par un parcours qui enchaînait sans répit de multiples transitions. Et c’est après un duel sans répit avec MILAI Around The World que SEC HAYAI a pu s’imposer avec un minuscule crédit de 3,5 milles.

- Publicité -

Frans Budel et Ysbrand Endt auront effectué un parcours remarquable depuis le départ le 11 septembre dernier de l’Ile Maurice, soit 34 jours et 8 heures de mer au total pour l’étape et 7040 milles ; déjà second au classement général l’équipe hollandaise a manifestement passé la vitesse supérieure sur cette troisième étape, avec pourtant un bateau qui n’est pas le plus récent de la flotte. Vitesse sur l’eau en toutes circonstances, pas d’avarie majeure avec un bateau particulièrement bien préparé techniquement, choix tactiques toujours pertinents, et manifestement une cohésion forte à bord, tous les ingrédients étaient réunis ; en étant premiers au Cap Leeuwin, premiers au détroit de Bass, premiers au Cap Reinga au nord de la Nouvelle-Zélande, la victoire finale s’imposait logiquement. Et ce malgré une concurrence de tous les instants de la part de l’équipage japonais et italien MILAI Around the World de Masa Suzuki et Luca Rosetti, la distance entre les deux adversaires ayant rarement dépassé une vingtaine de milles.

Un parcours éprouvant avec de multiples transitions
Cette étape aura fortement marqué les équipages ; la précédente du Cap-Vert à l’ile Maurice était certes éprouvante avec 7700 milles et le passage de la pointe sud-africaine mais avec des tranches de navigation plus longues, plus établies et sans les incessantes remises en cause météo et variétés du parcours de cette 3ème étape. Partis de l’ile Maurice vers le sud pour éviter des zones sans vent au centre de l’Océan Indien les skippers ont rapidement subi des calmes tout à fait inhabituels en cette saison mais qui les ont fortement ralenti pendant près d’une semaine et mis les nerfs à vif ; puis arrivés vers des latitudes plus basses proches des fameux quarantièmes ils ont entamé une nouvelle phase de glissade dans des fortes brises vers l’Australie ; une phase qui s’est interrompue par la remontée obligatoire vers la pointe sud-ouest de l’Australie et la porte Eclipse Island, qui ramenait les concurrents vers la terre après l’équivalent d’une transatlantique. S’en est suivi dans la Grande Baie Australienne une succession de zones de calmes et de périodes de vents forts, le tout dans une mer difficile, que l’un des concurrents a justement surnommé la « grande bataille australienne ».

A l’approche du Détroit de Bass commençait encore une nouvelle phase dans cette zone difficile, et dès la sortie une impressionnante dépression attendait les concurrents à tel point que des arrêts avaient été un temps envisagés dans un port australien ; au final la Mer de Tasmanie et la remontée vers le Cap Reinga seront de la même veine que l’ensemble du parcours, zones de calmes, vent changeant en permanence et coup de vent de sud-est à peine le cap contourné; enfin les 200 milles de descente le long de la côte Est très déchiquetée de l’ile du nord néo-zélandaise seront un morceau de bravoure final entre les iles de ces paysages magnifiques.

Trois étapes, trois vainqueurs différents.
En trois étapes la GLOBE40 aura dont sacré 3 vainqueurs différents, soulignant la compétitivité de l’épreuve. L’équipe américaine AMHAS est attendue dans la soirée à Auckland et GRYPHON SOLO 2 et WHISKEY JACK devraient mettre fin à leur duel mercredi prochain.

Avec cette victoire SEC HAYAI prend la première place au classement général. Une première place qu’il devra défendre dès le 29 octobre prochain dans la 4ème étape qui mènera les concurrents à Papeete en Polynésie Française, une étape centrale de cette première édition de la GLOBE40.

VERBATIM

SEC HAYAI : « Nos premières impressions sont que nous sommes très fiers d’y être arrivé, fiers d’être ici et très contents. Nous sommes aussi très fatigués mentalement et physiquement. Cette étape était 50% plus difficile que la précédente.
Nous avons fait un bon départ et les jours qui ont suivi se sont plutôt bien passés. Nous avons été assez vite sur l’ensemble de l’étape et MILAI aussi. Le combat sur les derniers jours avec MILAI était incroyable. Nous nous sommes croisés sur la route plusieurs fois à moins d’un mille.
On y a cru et nous sommes vainqueurs à la fin ! »

MILAI Around The World : « Le combat avec SEC HAYAI était rude jusqu’à la fin, nous poussions le bateau à fond et SEC HAYAI a sûrement fait la même chose. Nous avons fait de notre mieux…3,5 milles… c’est tellement proche.
C’est une course incroyable et nous espérons un grand nombre de bateaux sur la prochaine édition. Un tour du monde en Class40, c’est une course tellement intéressante. Nous avons vraiment aimé la diversité des conditions dans l’Océan Indien. Nous avons appris beaucoup de nouvelles choses sur le bateau et sur les manières de naviguer, ce n’était pas facile. Nous sommes fatigués mais contents de notre performance. »