Départ de Blue Observer, l’ancien Hadrien de VDH part en mission

Eric Defert part sur l’ancien bateu de VDH pour une mission de 3 mois sous la coordination d’OceanOPS* (centre international de l’Organisation Météorologique Mondiale et de la Commission Océanographique Intergouvernementale de l’UNESCO). Le voilier français Blue Observer va déployer une centaine de flotteurs profilants Argo pour le compte des États-Unis, du Canada et de l’Europe (France, Allemagne, Pays-Bas sur cette mission).

Ces déploiements contribueront à maintenir la distribution optimale des flotteurs existants dans l’Atlantique. Cette mission inédite est financée par la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) et son partenaire Woods Hole Oceanographic Institution, par le programme Argo du Canada et par l’infrastructure européenne de recherche Euro-Argo. Cette dernière coordonne depuis l’Ifremer à Brest, la contribution européenne au programme Argo (composée de 12 pays européens) dont l’objectif est de maintenir 25% du réseau de flotteurs Argo. L’appareillage est prévu à Brest le dimanche 14 novembre prochain. La durée de la mission est estimée à 3 mois, soit environ 99 jours de mer. L’équipage débutera par une transatlantique, en direction de Woods Hole (Massachusetts-États-Unis), où il chargera 80 flotteurs de plus, puis poursuivra sa route en Atlantique sud en direction de l’île de Sainte-Hélène, au large de la Namibie, et le tout à la voile ! Il est également prévu sur cette expédition des prélèvements d’aérosols en haute mer pour le compte de l’Université de Laval (Canada) et l’Institut de Chimie de Clermont-Ferrand.

En mars 2021, Blue Observer a racheté un voilier mythique, l’ex Adrien. Basé à la Rochelle et en vente depuis plusieurs années, ce bateau de légende est un plan Vaton dessiné pour VDH et construit au chantier Gamelin en 2002. Il fut ensuite rebaptisé L’Oréal puis Tahia avec la navigatrice Maud Fontenoy et sa fondation.

En avril dernier, le voilier a été convoyé jusqu’à Brest, son nouveau port d’attache, au programme, 6 mois de travaux pour la rénovation complète du voilier en aluminium : révision du gréement, sortie d’eau, hydrogommage, peintures, création d’un laboratoire dédié aux scientifiques embarqués, travaux d’aménagement intérieur nécessaires pour accueillir un équipage de 6/7 personnes, composé de marins, ingénieurs, scientifiques et mediaman. Les travaux ont été réalisés avec les entreprises du territoire.

Blue Observer peut s’appuyer sur un bateau fiable pour mener à bien ses missions océanographiques
décarbonées. Les équipements, le matériel, les innovations technologiques, l’appareillage sur mesure mis
en place et validés par les scientifiques, en font à ce jour une plateforme unique et optimale sur le marché
international.