Début du Grand Prix Guyader

Grand Prix Guyader 2018 - © François Van Malleghem / Grand Prix Guyader

Le Grand Prix Guyader a débuté ce week-end. Les IMOCA et Class40 ont disputér un parcours côtier de 18 milles tandis que les Multi50 ont effectué un petit parcours de 9 milles avant d’enchaîner sur des runs de vitesse. Pour leur part, les Diam 24 OD ont couru trois Stadium puis un raid de 16 milles. Comme la veille, la bagarre a fait rage dans toutes les classes et ce soir, les écarts de points restent infimes. De quoi garantir un maximum de suspense pour demain, ultime journée de compétition des bateaux de la course au large et des petits multicoques.

Trophée Tout Commence en Finistère / IMOCA : SMA se replace
Si Finistère Mer Vent avait dominé la journée d’hier, ce dimanche les cartes ont été largement rebattues, en particulier lors du grand côtier. Ainsi, SMA de Paul Meilhat, un peu en retrait lors des premières courses, a fait son retour aux avant-postes et s’est imposé de belle manière devant Groupe Apicil de Damien Seguin. « Aujourd’hui, ça s’est bien passé et ça fait du bien parce qu’après hier, on n’était vraiment pas très contents de nous. En ce qui me concerne, je suis malade depuis le départ et c’est un peu dur », a indiqué le jeune skipper qui a quand même réussi à trouver un peu de vigueur cet après-midi. « On est parti sur l’eau avec l’envie de montrer qu’on était là et capable de gagner. Pour nous, c’est plus facile quand les bords s’allongent un peu car cela laisse plus de place à la stratégie », a détaillé Paul qui a cédé les runs de vitesses à Yann Eliès sur Ucar. « C’est assez logique que sur ce type d’exercice, les foilers soient devant », a terminé le navigateur bien conscient que le jeu reste ouvert pour demain, même si l’équipage de Jean Le Cam bénéficie d’un avantage certain à l’issue des cinq premières courses.

Trophée Valdys / Multi50 : 0,5 point d’écart entre les deux leaders
Un coup à toi, un coup à moi : c’est ainsi que l’on pourrait résumer la bagarre entre Arkema et FenêtreA – Mix Buffet. Depuis le début du Grand Prix Guyader, ces deux-là se rendent coup pour coup. Aujourd’hui, sur le côtier de 9 milles proposé par Loïc Ponceau et son équipe aux Multi50, l’avantage a tourné en faveur du deuxième. « On n’a pourtant, encore une fois, pas pris un très bon départ mais les gars se sont arrachés. Ils ont vraiment été forts parce qu’il a fallu manœuvrer constamment. Huit nœuds de vent, c’est toujours compliqué parce qu’il faut jongler entre le code 0 et le gennak et comme on utilise les mêmes drisses pour l’un et pour l’autre, c’est forcément du sport à bord », a indiqué le tenant du titre du Grand Prix Guyader qui a pris l’ascendant sur ses adversaires à la première marque de parcours. « On est longtemps resté au contact de Solidaires En Peloton – ASERP, auteur du meilleur départ aujourd’hui, puis on lui a roulé dessus. Ensuite, on s’est échappé puis on a contrôlé jusqu’à la fin », a détaillé Erwan Le Roux qui pointe ce soir en deuxième position au classement général provisoire, à seulement 0,5 point de Lalou Roucayrol et sa bande. Autant dire que la journée de demain s’annonce décisive !

Trophée Armor – Lux / Class40 : Le podium reste ouvert
Idem chez les Class40, en tous les cas pour les 2e et 3e places. En effet, si la victoire semble d’ores et déjà promise à Serenis Consulting de Jean Galfione (déjà vainqueur du Grand Prix en 2011 et 2016), le suspense reste entier pour les places d’honneurs et les accessits. « On a réussi à faire un peu le break sur l’équipage de Jonas Gerckens sur les runs de vitesse. Ça nous donne un peu d’air malgré tout, même si rien n’est encore joué. La ou les dernières régates vont être intéressantes, c’est sûr. Pour ce qui concerne aujourd’hui, en tous les cas, on est super content parce qu’on a mal démarré à cause des dévents de tous les IMOCA qui nous sont passés dessus, mais en restant concentrés, on a réussi à recoller au score grâce à une bonne vitesse au près et une encore meilleure vitesse au portant », a commenté Guillaume Le Brec, logiquement satisfait de ses premiers pas à la barre d’Oman Sail. « Pour l’instant, on n’a pas encore beaucoup navigué mais tout le monde est hyper motivé à bord. L’ambiance est super. Chacun se serre les coudes et les choses vont dans le bon sens », a spécifié le marin qui espère bien laisser le bateau belge et les autres dans son sillage, demain.

Trophée Banque Populaire Grand Ouest / Diam 24 OD : Une finale très attendue
Si la bagarre a été belle chez les Class40, elle a aussi été redoutable chez les Diam 24 OD. Au final, la meilleure journée a été réalisée par l’équipage de Vivacar.fr. Matthieu Souben et ses hommes ont, en effet, fait preuve d’une remarquable régularité avec une victoire et deux manches de 2e sur les Stadium puis une 3e place sur le raid. « Ce soir, on reprend pas mal de points au leader, Beijaflore, mais aussi un peu à Lorina Limonade Golfe du Morbihan. Ce n’est jamais une mauvaise opération de gagner la journée. Des choses sont en train de se passer à bord. Pas mal de verrous sont en train de sauter. On sait qu’on est capable de bien faire depuis longtemps et là on est en train d’enchaîner les bonnes perfs. Ça fait quatre manches de gagnées depuis le début du Grand Prix. C’est top, on est super content », a commenté Souben, également ravi de la belle bagarre au sein de la flotte lors du raid. « Ça a été un peu la foire juste avant la première marque, dans les dévents du cap de la Chèvre. C’est un peu passé de tous les côtés. A la fin, on s’est offert un super match à quatre mais Beijaflore a été magistral dans le dernier bord de portant. Il a explosé tout le monde », a commenté le Morbihannais qui pointe ce soir en 3e position, mais qui sait que tout reste à faire demain lors des phases de finale.

Défi Pom’Potes : Kieran Le Borgne enfonce le clou
Déjà auteur du meilleur chrono hier, le jeune Kieran Le Borgne a enfoncé le clou, ce dimanche, s’offrant même le luxe d’améliorer légèrement son temps avec une vitesse moyenne de 28 nœuds (et une pointe à 30 nœuds) sur son kite à foil. C’est, pour cette édition 2018 du Défi Pom’Potes, le temps de référence toutes catégories. Sera-t-il battu demain ? La question reste en suspens mais la bonne nouvelle, c’est que comme aujourd’hui, une brise thermique est attendue en baie de Douarnenez. Les autres chronos de la journée ? 25,8 nœuds pour le Multi50 Réauté Chocolat (Armel Tripon), 17,3 nœuds pour l’IMOCA Ucar (Yann Eliès) et 12,1 nœuds pour le Class40 Lamotte – Module Création (Luke Berry).

Zoom sur les Multi50
Yves Diard, Président de Valdys : « C’est très naturellement que nous avons choisi d’associer notre image à celle du Grand Prix Guyader car notre entreprise est née à Douarnenez. La baie est magnifique et remplie de légendes, notamment celle de la ville d’Ys, d’où le nom de notre groupe, Valdys. Nous avons choisi de nous impliquer dans le Trophée des Multi50 car pour nous, chez Valdys, qui dit Multi50 dit la mer. Et la mer est notre métier puisque nous sommes exploitants de centre de thalassothérapie dans le grand-ouest. Plus personnellement, la mer, c’est aussi mon enfance et je trouve la classe Multi50 extrêmement sympathique. Elle correspond à notre image car elle rassemble des hommes simples, des marins avec les pieds sur terre. La voile est grisante. J’ai eu la chance de naviguer sur Réauté Chocolat hier et c’était formidable. »

Armel Tripon, skipper du Multi50 Réauté Chocolat : « Le petit côtier du jour s’est révélé assez technique, avec pas mal de manœuvres à chaque passage de bouée pour avoir la bonne voile sur le bon angle. Du coup, ça a bien enchaîné. En ce qui nous concerne, le départ dans les petits airs a été un peu compliqué car on est resté posé sur la ligne. On a regardé les autres partir et ça a été un peu dur. Ça a quand même été une belle bagarre avec Solidaires En Peloton – ASERP même si on a terminé dernier. En plus, on a pris deux réclamations. On était un peu énervé sur les runs du coup. On n’a pas arrêté de sillonner le plan d’eau alors forcément, au bout d’un moment ça a payé (rires) ! On a misé sur la quantité et la qualité est venue au bout puisqu’on a fait le meilleur temps du jour. Il y a vraiment un super match dans notre classe. C’est vraiment chouette de se bagarrer comme ça, intensément. »

Lalou Roucayrol, skipper du Multi50 Arkema : « Ça a été une belle journée. On a fait super run avec Erwan (Le Roux). On est parti un peu derrière et on a réussi à le doubler. Ça rassure au niveau de la vitesse et ça fait plaisir. Pour le côtier, au départ, le vent s’est cisaillé en deux. On voulait partir à la digue mais on n’a pas réussi. Evidemment, tout le monde ne peut pas partir au même endroit. On est parti dans la veine de vent qui a eu du mal à s’installer mais on a fait la cuillère par en-dessous et on a réussi à doubler Solidaires En Peloton – ARSEP. Il y avait pas mal de manœuvres à faire à l’avant. C’est chouette parce que ce n’était pas l’équipage de d’habitude et ça s’est bien passé ».
Thibaut Vauchel-Camus, skipper du Multi50 Solidaires En Peloton – ASERP : « Le départ sur le côtier s’est bien goupillé. On est bien parti. En tous les cas, mieux que les autres. On s’est retrouvé en tête et on a savouré de n’avoir personne devant mais ça n’a pas trop duré parce qu’on a eu un peu de mal au portant. Mais sinon, c’était vraiment super. Après, sur les runs, on a, j’espère, assuré le spectacle. En tous les cas, on a joué le jeu à fond. On s’est fait plaisir et ce qui est génial, c’est qu’on a eu des conditions un peu inespérées par rapport aux prévisions. Il y avait 12-13 nœuds de vent et on a fait des pointes jusqu’à 30 nœuds, c’était sympa ! »

Les classements (avant jury)
Multi50 (après 5 courses) : 1. Arkema (Lalou Roucayrol) 10,5 points ; 2. FenêtréA Mix Buffet (E. Le Roux) 11 pts ; 3. Réauté Chocolat (A. Tripon) 19 pts ; 4. Solidaires En Peloton – ARSEP (T. Vauchel-Camus) 24,5 pts. (4 bateaux)
IMOCA (après 5 courses) : 1. Finistère Mer Vent (Jean Le Cam) 12,5 points ; 2. Ucar (Y. Eliès) 15,5 pts ; 3. SMA (P. Meilhat) 18,5 pts ; 4. Initiative Cœur (S. Davies) 24 pts ; 5. Groupe Setin (M. Cousin) 33 pts ; 6. Groupe Apicil (D. Seguin). (6 bateaux)
Class40 (après 5 courses) : 1. Serenis Consulting (Jean Galfione) 14,5 points ; 2. Oman Sail (G. Le Brec) 24 pts ; 3. Volvo (J. Gerckens) 31 pts ; 4. Région Normandie (O. Cardin) 38 pts ; 5. Campings Tohapi (S. Marsset) 43 pts ; 6. Tales 2 (L. Féquet) 43,5 pts ; 7. Lamotte Module Création (L. Berry) 45,5 pts; 8. Carac (L. Duc) 48 pts; 9. Lost Boys (C.-L. Morruan) 53 pts; 10. Up sailing (M. Ursault Poupon) 53 pts. (15 bateaux)
Diam 24 OD (après 9 courses) : 1. Beijaflore (Valentin Bellet) 22 points ; 2. Lorina Limonade Golfe du Morbihan (K. Peponnet) 24 pts ; 3. Vivacar.fr (M. Souben) 28 pts; 4. Team Oman Sail 1 (S. Morisson) 36 pts; 5. Lorina Mojito Golfe du Morbihan (S. Robert) 44 pts; 6. Toulon Provence Méditerranée (M. Blondeau) 44 pts; 7. Elengy (P.-L. Berthet) 51 pts; 8. Cheminées Poujoulat (J.-C. Mourniac) 53 pts; 9. Cer1 Ville de Genève (N. Mettraux) 58 pts; 10. Batistyl Habitat (C. Legloahec) 58 pts. (26 bateaux)
Programme du lundi 7 mai
10h30 Départ du Défi Pom’Potes (IMOCA, Class40, Multi50 et engins de vitesse)
11h00 Départ des courses des Diam24 OD
11h00 Animations et dégustations culinaires jusqu’à 16h00
17h00 Retour de mer et remises des pris du Trophée Tout Commence en Finistère / IMOCA, du Trophée Armor – Lux / Class40, du Trophée Valdys / Multi50, du Défi Pom’Potes et du Trophée Banque Populaire Grand Ouest / Diam 24 OD
Présence des Pen Duick au Port de Tréboul et dans la baie de Douarnenez