Début de l’ACWS de New York

- Publicité -

A 24 heures du coup d’envoi de la cinquième étape des Louis Vuitton America’s Cup World Series, les six équipes en lice tenteront de décrocher quelques précieux points comptant pour la finale de l’America’s Cup en 2017.

Les organisateurs ont misé sur un véritable ‘big show’ à l’américaine en partie pour promouvoir les Bermudes, situées à moins de 2 heures d’avion, archipel qui accueillera la finale de la 35e édition dans tout juste un an, dès fin mai 2017 !
L’America’s Cup signera son grand retour à New York, (entre 1870 et 1920 l’America’s Cup Match s’y était disputé) après 96 ans d’absence du trophée dans la ”Big Apple’

Des conditions variables et très tactiques sont attendues pour ce week-end de régates qui comptera six courses en flotte au maximum. De 6 à 10 noeuds pour samedi après-midi et de 10 à 16 noeuds dimanche après-midi sont prévus lorsque les points compteront doubles pour le ‘Super Sunday’.
Au pied de la Statue de la Liberté, les régates promettent le plein d’action entre les équipages qui devront composer avec les forts courants marins de l’Hudson et East Rivers qui y convergent – jusqu’à 4 noeuds !- et le vent perturbé par les gratte-ciels. Nul doute que tout ces élément joueront avec les nerfs de tous !
Les organisateurs prévoient plusieurs milliers de visiteurs au race village situé en plein coeur de Manhattan dont une centaine de VIP.
Plus de 200 journalistes de haut vol sont accrédités, tous triés sur le volet, et seront sur place durant les 4 jours de festivités. Les plus grands médias US (New York Times, New Yorker…) couvriront l’étape et plusieurs chaînes TV (NBC, ESPN…) retransmettront en direct les régates de ce prestigieux événement.
Ce jeudi matin, lors de la conférence de presse d’ouverture en plein coeur de Manhattan, les six skippers étaient réunis autour de l’aiguière d’argent.
Oracle Team USA 
Le Defender américain effectue une rotation majeure dans son équipage avec l’entrée en jeu de Matt Cassidy, seul américain à bord, (à noter que J.Spithill est marié à une américaine et T.Slingby a un passeport US) et originaire de Chicago, où se disputera la prochaine épreuve du 10-12 juin.
Groupama Team France :
Le camp tricolore célèbre le retour de son skipper Franck Cammas, qui revient de loin après s’être grièvement blessé fin novembre dernier. Pourtant, trois mois plus tard il reprenait déjà les entraînements… A ses côtés, l’équipage est inchangé et reste plus que jamais déterminé à bousculer le classement général après avoir flirté avec le podium à Oman.
 
Artemis Racing – Suède
L’équipe suédoise, installée aux Bermudes depuis janvier suite à l’inauguration de sa base à Morgan Point, fait elle aussi intervenir un nouvel équipier avec Christian Kamp, ex-équipier de Luna Rossa et de Team Origin. Malgré ses récentes performances sportives plutôt décevantes, son équipe design est menée par les très talentueux Michel Kermarec et Loïck Peyron qui participe actuellement à la Transat anglaise sur Pen Duick II.
Softbank Team Japan –
Ex-aequo au général avec le challenger suédois, l’équipe japonaise, menée par Dean Barker, a récemment beaucoup impressionné lors des entraînements en baie du Great Sound des Bermudes aux côtés du Defender et challenger suédois, trois équipes seulement sont actuellement basées sur l’île.
Emirates Team New Zealand
Les Kiwis caracolent en tête du classement général après 4 étapes depuis le début du circuit en juillet dernier. Ce sera cependant la première fois que l’équipage naviguera ensemble depuis fin février à Oman : ‘Nous avons tous hâte de nous retrouver et de nous tester au plan d’eau si technique de l’Hudson river. Vraiment tout peut arriver !’ déclare Glenn Ashby, le skipper néo-zélandais.
Land Rover Ben Ainslie Racing – Angleterre
A un point du Defender au classement général et seule équipe à avoir remporté 2 étapes du circuit à ce jour, Sir Ben Ainslie, le skipper du défi britannique commente : ‘Je pense que c’est fantastique que la Coupe soit de retour à New York ! La dernière fois, c’était en 1920 lorsque les britanniques emmenés par Sir Thomas Lipton affrontaient les Américains’. Notre objectif est simple : nous devons ramener la Coupe en Angleterre, là où tout a débuté et pour mettre fin à 165 ans de souffrance’.
Vendredi, la journée sera dédiée aux entraînement officiels en baie d’Hudson, programmés entre midi et 14h. Près d’une centaines de jeunes américains navigueront sur des catamarans Hobie Waves, avec des voiles aux couleurs des taxis new yorkais et offertes par North Sails, grâce au programme ‘Endeavour’. Ceux-ci seront ensuite légués aux clubs de voile locaux
En France les régates sont diffusées sur Canal + sport samedi 7 mai à 22h55 et dimanche 8 mai à 21h40.
Premier départ prévu à 14 heures locales avec un maximum de 3 courses par jour.
Classement général actuel des LVACWS (après 4 étapes dont la dernière à Oman fin février)
1- Emirates Team New Zealand / 192 pts
2- Oracle Team USA / 186 pts
3- Land Ben Ainslie Racing / 185 pts
4- Artemis Racing / 161 pts
5- Softbank Team Japan / 161 pts
6-Groupama Team France / 150 pts
Calendrier du circuit 2016 des LVACWS :
Février 27-28: Oman, Muscat
Mai 7-8: New York, USA
Juin 11-12: Chicago, USA
Juillet 23-24 : Portsmouth, UK
Septembre 10-11: Toulon, France
Novembre: Fukuoka, Japon (pas encore annoncé)
Chloe Daycard – New York