Court… mais intense !

Pietro D´Ali - Nanni Diesel
DR

Le parcours vers Saint Raphaël décidé en lieu et place, Mistral oblige, de l’Ile Rousse aura permis aux 19 concurrents en lice, parmi lesquels les 9 Figaro Bénéteau 2 du Pôle d’Entraînement de la Méditerranée, d’effectuer une belle revue de détail de leurs gardes robes respectives ; « On a eu toutes les allures, portatif, près, largue… » explique un toujours jovial malgré la fatigue Marc Emig (AST Groupe). « Le portant hier après-midi vers Porquerolles sous grand et petit spi était super sportif ! » « Athlétique même ! » renchérit son équipier du jour, Loïc Le Bras, « La mer était courte et hachée. Nous avons enfourné souvent et j’ai observé quelques « vracs » chez mes petits camarades. » La flotte est en effet restée très compacte tout au long du parcours. Témoins les faibles écarts à l’arrivée. Pietro D’Ali et son Nanni Diesel l’emportent en franchissant la ligne par mer plate et beau soleil dès 8 heures ce matin, déjouant tous les timings d’arrivée. L’Italien déjà très affûté suite à un gros travail hivernal, était pourtant pointé 8ème à Saint Raphaël. Privilégiant la vitesse au détriment du cap, les Italiens sont revenus à hauteur de Laurent Pellecuer après Porquerolles. « Un petit peu de chance ensuite dans le choix du génois nous a permis de reprendre la tête et de la conserver jusqu’à La Ciotat. Pietro ne devance Laurent Pellecuer (Cliptol) que de 5 petites minutes. Kito de Pavant (Goupe Bel) complète le podium ; Marc Emig, longtemps en tête notamment lors du parcours aller, se reprochait une certaine timidité dans ses envois de spi. « Kito, toujours aussi rapide, a été le premier à envoyer le spi sous cap Camarat. J’ai un peu trop tergiversé et nous nous sommes fait passer sous notre vent. » Visiblement marqués par une nuit d’effort sans sommeil dans le froid (« On a même eu de la grêle –dixit Emig), les concurrents de cette première course de l‘année au départ de La Ciotat ont malgré tout pris grand plaisir à ce sprint nocturne. De nombreux choix techniques ont ainsi pu être validés avant les grands rendez vous de l’année (Transat AG2R, Solo Méditerranée, Solitaire Afflelou Le Figaro….)

Classement (avant jury) :

1- Pietro D ’Ali et Andrea Carraci- Nanni Diesel
2- Laurent Pellecuer –Cliptol
3- Kito De Pavant –Groupe Bel
4- Marc Emig- AST Groupe
5- Charte du Plaisancier – Jean Paul Mouren
6- Robert Nagy –Vents des Globes
7- …

10 bateaux encore en mer ont été contraints par la Marine Nationale à se détourner au moteur de la zone de Porquerolles. Ils sont donc en vertu du règlement déclarés Hors Course ».

 
La course Ile Verte- Ile Rousse est une course en équipage ouverte aux Figaro Bénéteau 2 et aux voiliers habitables Open des classes D-E-F-G R3 et R4. Pour cause de fort Mistral, le parcours a été différé puis raccourci à un aller/retour vers Saint Raphaël (155 milles) Tout le pôle méditerranée s’est mobilisé pour disputer cette intéressante épreuve d’avant saison. On retrouve ainsi au départ de sérieux candidats aux accessits de la prochaine Solitaire Afflelou-le Figaro, parmi lesquels l’ancien vainqueur Kito De Pavant, mais aussi Marc Emig, Jean Paul Mouren, Pietro d’Ali et Laurent Pellecuer…

Ils ont dit :

Pietro D’Ali (Nanni Diesel) :
« Nous avons pris, Andrea Carraci et moi, beaucoup de plaisirs surtout hier soir, dans du vent et sur une mer très difficile. Il a fallu beaucoup manœuvrer et multiplier les changements de voiles. J’ai préféré les allures de reaching car le Figaro est très rapide sous solent travers au vent surtout quand il y a de la mer. Sous spi, le bateau enfournait beaucoup, cassant la vitesse et l’inertie de la course… mon bateau est fin prêt. J’ai beaucoup navigué en Méditerranée cet hiver et je me réjouis à l’idée de faire la Transat AG2R avec Kito De Pavant… »

Sébastien Gralle (H2O) :
«  En tant que partenaire principal, nous sommes un tout petit peu déçus que la course n’ait pu se dérouler comme prévu initialement vers la Corse. Notre idée était d’établir un temps référence entre la Ciotat et la Corse, avec un objectif incitatif clair d’inciter de nombreux bateaux « Open » à venir à l’avenir s’attaquer à ce record. Ce n’est que partie remise et nous remercions tous les coureurs, et notamment les Figaristes d’avoir couru malgré la météo. Les Figaristes constituent une flotte de très haut niveau et leur course d’aujourd’hui contribue à faire toujours et encore mieux connaître la Ciotat. H2O est implanté ici depuis de nombreuses années et nous sommes convaincus que le secteur du nautisme est promis ici à un bel avenir. Cette première course est destinée à promouvoir ce message."
H20, installé sur le site des chantiers navals. Spécialisé dans le « refit » de bateaux anciens et constructions de grands bateaux à l’unité.

Marc Emig : (AST Groupe) :
« Nous avons eu de très bons moments, en surfes sous spis notamment. Une belle nuit aussi dans 25 nœuds de vent au près… Et puis une belle navigation côtière dans les îles…sympa ! »