Transat Jacques Vabre. Thibaut Vauchel-Camus et Fred Duthil 2e à Bahia

A bord de leur Multi 50 Solidaires En Peloton – ARSEP, Thibaut Vauchel-Camus et Fred Duthil sont arrivés 2e de la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre.

Thibaut Vauchel-Camus : “La fin de course a été un peu longue car il n’y avait plus d’enjeux au classement et cela fait un moment que nous avons digéré cette deuxième position en Multi50. Et elle est belle cette deuxième place car nous avons tout donné tout au long de cette Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre. A part, notre mauvais choix stratégique après une semaine de navigation, nous n’avons rien à nous reprocher techniquement, en termes de vitesse et d’implication à bord. Nous comptions sur un pot-au-noir un peu plus clément avec nous pour revenir mais cela n’a pas été le cas. Avec Fred, l’ambiance a été au beau fixe. Nous nous sommes bien marrés et nous avons même réussi à se moquer de nous-même. Fred a apporté une belle énergie à notre Défi Voile Solidaires En Peloton. Son expertise a été précieuse avant, pendant la Transat et pour l’avenir. Je me transpose d’ailleurs déjà sur la prochaine saison avec The Transat CIC qui sera une nouvelle grande étape en solitaire dans mon parcours. Nous sommes fatigués mais nos corps ne sont pas meurtris par la forte humidité que nous avons affrontés durant cette épreuve. Le match a été passionnant en Multi50 pendant plus d’une semaine. Comme je l’ai dit avant le départ, nous avions un plateau de grande qualité. Je félicite Gilles Lamiré et Antoine Carpentier pour leur victoire et Sébastien Rogues et Matthieu Souben. Je tiens à remercier l’ensemble des partenaires de Solidaires En Peloton – ARSEP sans qui on ne pourrait pas mettre en avant notre message d’espoir lié aux 115 000 patients atteints de la Sclérose En Plaques.

Fred Duthil : « Nous sommes très contents de notre Transat. Nous nous sommes battus jusqu’au bout. Il y a un peu de frustration car nous venions pour la gagne mais nous avons fait au mieux et l’ambiance a été géniale avec Thibaut. Nous finissons tout de même sur les rotules ! Merci à tous pour vos encouragements ! »

Retour sur la Transat de Solidaires En Peloton – ARSEP

Tout avait bien débuté pour Solidaires En Peloton – ARSEP, le 27 octobre en baie de Seine, jour du grand départ de la 14ème édition de la Transat Jacques Vabre.

Thibaut Vauchel-Camus et Fred Duthil enroulent la bouée d’Etretat en tête et éclaboussent ensuite le début de compétition par leur facilité à mener leur belle machine à trois coques.

Au près, Solidaires En Peloton – ARSEP avale le golfe de Gascogne et compte 50 milles d’avance sur ses poursuivants au passage du cap Finisterre. Toujours au près, le long des côtes ibériques et portugaises, aidé par son routeur Erwan Tabarly, le tandem accentue même son avance jouant avec dextérité sur une mer chaotique avec les oscillations du vent.

C’est peu après Gibraltar, au large, que les choses se corsent pour le leader. En abordant par l’Est la dorsale plantée sur leur route vers Salvador, une “aile de mouette” dans le jargon vélique et stratégique, Solidaires En Peloton – ARSEP voit inexorablement ses concurrents, les duos Lamiré-Carpentier et Rogues-Souben, revenir, coupant la dorsale quasi dans son centre sans ralentir.

Le 31 octobre, Thibaut et Fred cèdent leur leadership, alors que la flotte des Multi50 est enfin poussée par le vent. Engagés dans cette trajectoire “Est”, Thibaut et Fred décident de se démarquer en s’éloignant de l’orthodromie et en espérant toucher plus de pression dans leurs voiles. Ce décalage ne paie pas malgré un passage engagé au milieu de l’archipel des Canaries.

Engrangeant les journées à grande vitesse, le voilier portant le message d’espoir : Vaincre ensemble la sclérose en plaques lutte pour refaire son retard. L’application continue des pilotes en proie à une vie extrême à bord : repos difficile, alimentation saccadée, longues heures collées à la barre, reste intacte…
Le passage du pot-au-noir, possible juge de paix au classement, ne profite pas à la doublette bleu. Groupe GCA – Mille et un Sourires accentue son avance avant de toucher les alizés menant au Brésil.

Si cette Transat Jacques Vabre aura été météorologiquement frustrante pour Thibaut et Fred, les regrets ne sont pas au menu tant ils se sont battus comme des lions jusqu’au bout, portés par une motivation plus grande que la dimension sportive. La deuxième position au classement est une belle récompense et la classe Multi50 aura démontré une nouvelle fois sa capacité à générer des courses passionnantes.

Les 115 000 patients atteints de la Sclérose En Plaques peuvent être fiers d’avoir un ambassadeur de ce calibre, prêt à relever de nouveaux défis, en 2020, sur son voilier volant soutenu par un pôle de partenaires particulièrement fidèles.