Voiles de Saint-Tropez. Sept grandes goélettes classiques, le premier Maxi volant et le retour de Pride aux Voiles !

SNST/Gilles Martin-Raget

La 24ème édition des Voiles de Saint-Tropez se déroulera sur deux semaines. Le format introduit il y a deux ans est reconduit, avec la configuration mise en place en 2021 ; l’ouverture des Voiles est dédiée à la somptueuse flotte des yachts classiques, sans limitation de longueur, ainsi qu’aux unités modernes jusqu’à 18m28 (60 pieds) avant l’arrivée des 50 maxis.

Un impressionnant plateau de merveilles flottantes modernes et classiques sera réuni à l’intérieur et autour du port de Saint-Tropez.
Du coté des yachts de tradition, les superlatifs s’imposent pour évoquer l’incroyable armada de sept grandes goélettes classiques dont certaines comme Elena of London et Shenandoah dépassent les 50 mètres hors tout. Parmi une impressionnante bordée de plus de 20 bateaux centenaires, la palme de l’ancienneté revient à Madcap, un bateau de 1874, nouveau venu aux Voiles : classé Monument Historique en 2014, c’est le plus ancien cotre-pilote connu au monde, toujours en état de naviguer. Le bateau a été restauré en 2018 avec le concours des acteurs économiques du Port de Commerce de La Rochelle.
Du côté des modernes jusqu’à 18m28, les Voiles font toujours recette auprès des amateurs et des spécialistes des classes IRC B à F à qui sont ouvertes les compétitions de cette première semaine, avec des catégories pouvant atteindre la quarantaine de concurrents. La grande nouvelle de cette édition, c’est le retour sur les lignes de départ d’un Swan 44 de 1973. Rien d’exceptionnel à ce stade, si ce n’est que ce très élégant monocoque à la coque noire n’est autre que Pride, l’un des deux protagonistes qui, en 1981, face au 12 mJI Ikra et grâce à la complicité de Patrice de Colmont, a initié la régate qui allait devenir La Nioulargue, et depuis 1999 les Voiles de Saint-Tropez. C’est dire si ses bords tropéziens – alors même que le bateau vient d’être racheté par un descendant du propriétaire américain d’origine, Dick Jayson – vont revêtir un symbole tout particulier.

- Publicité -

Semaine 2 : 50 maxis dans le golfe
Tout est possible aux Voiles de Saint-Tropez. Le temps viendra d’accueillir une extraordinaire flotte composée de plus de cinquante maxis, à une ou désormais à deux coques, durant la seconde semaine, poussant plus loin encore le record atteint en 2021 avec la participation de 45 unités.
Cette année, ce ne sont pas moins d’une dizaine de Wally qui vont participer aux Voiles Maxi Yachts, un plateau d’une importance qui n’avait plus été enregistrée depuis plusieurs années. Sur le plan d’eau, les plus phénoménales unités conçues par cette classe au style inimitable, caractérisée par un design ultra contemporain ne cédant rien aux hautes performances et à un confort hors pair vont faire parler la poudre. Un combat de titan s’annonce entre les unités de 100 pieds et plus : Spirit of Malouen X et Y3K, challengés par les trois Wallycento nés de la box-rule lancée par Luca Bassani en 2013 : Magic Carpet3 et Galateia les deux 100 pieds signés par le cabinet de John Reichel et Jim Pugh, complété par Tango 100, le plan de l’architecte californien basé en Irlande, Mark Mills.
Quittant le monde du luxe et du confort pour celui de la vélocité pure, c’est précisément du cabinet Mills que vient la plus incroyable nouveauté de la deuxième semaine des Voiles, le tout premier maxi volant à foil articulé, inspiré de la technologie des monocoques de la 36ème édition de l’America’s Cup : Flying Nikka.
« Le défi que nous a lancé Roberto Lacorte n’était pas seulement de concevoir un voilier à foils, pas seulement de voler sur de longues distances au large, mais de le faire dans le cadre des règles existantes » détaille l’architecte « Cela pose de nombreux challenges, comme l’exigence de garder un projet abordable, en utilisant le meilleur des expériences de la Coupe de l’America dans un projet dont les coûts et la sophistication correspondent davantage à un bateau de régate de Grand Prix comme un Maxi 72. » Le sensationnel maxi volant portera les couleurs du club dont son propriétaire est le commodore : le Yacht Club Repubblica Marinara di Pisa.

Focus : Un atelier customisation exclusif dans le village des Voiles
C’est l’un des services les plus prisés de la boutique exclusive North Sails, équipementier officiel des Voiles de Saint-Tropez. Largement ouvert aux équipages qui participent à l’événement, mais également au public, le Custom Lab qui offre la possibilité de faire broder ou sérigraphier les pièces techniques ou sportswear achetées dans l’espace vente/show-room North Sails sera reconduit sur un stand à l’intérieur du village. Tous les concurrents qui le souhaitent peuvent également procéder à des pré-commandes pour livraison en amont de l’événement.
Contact : guillaume.yvon@northsails.com

Programme 2022
Semaine 1 : Les Voiles de Saint-Tropez, Modernes et Classiques
Samedi 24 et dimanche 25 septembre : accueil de tous les voiliers classiques sans limitation de taille et des voiliers modernes jusqu’à 18,28 mètres
Lundi 26 septembre : régates pour les voiliers modernes
Mardi 27, mercredi 28, vendredi 30 septembre et samedi 1 octobre : régates pour les voiliers modernes et les voiliers de tradition
Jeudi 29 septembre : journée des défis
Samedi 1 octobre : remise des prix (semaine 1)

Semaine 2 : Les Voiles Maxi Yachts et Multihulls
Dimanche 3 et lundi 4 octobre : accueil des grandes unités modernes (Wally, Mini Maxi, Maxi, Super Maxi) et des Performance Cruising Multihulls (à partir de 60 pieds)
Mardi 4, mercredi 5, jeudi 6, vendredi 7, samedi 8 : régates
Samedi 8 octobre : remise des prix (semaine 2)