Une trentaine d’inscrits à la Solidaire du Chocolat

Stamm Jourdren Solidaire Chocolat
DR

250 personnes se sont ainsi réunies à Nantes, preuve s’il en fallait de l’enthousiasme  soulevé par ce projet qui associe course au large et solidarité avec des associations caritatives. Un événement qui est déjà en ordre de marche sur le plan sportif, avec 29 skippers inscrits représentant 7 nationalités, mais également sur le plan solidaire, avec déjà quatorze couples association-mécène identifiés, soit plus de 350 000 euros de fonds levés pour le tissu associatif. Exclusivement réservée aux bateaux de 40 pieds (12,19 mètres) de la Class40, partira de Nantes, le 18 octobre 2009, destination le Yucatán, au Mexique. Cette épreuve d’un nouveau genre servira surtout à soutenir un grand nombre d’associations qui œuvrent dans le domaine du développement économique et solidaire, de l’environnement ou du social. C’est ce qui a motivé, dès le printemps 2008, la Région Pays de la Loire, le Conseil Général de Loire-Atlantique, Nantes Métropole et la Ville de Saint-Nazaire. La Chambre de Commerce et d’Industrie de Nantes – Saint-Nazaire s’impliquera quant à elle en tant que partenaire et en lançant un club d’entreprises régionales.

- Publicité -

Le Mexique investit
 
A quatre mois du lancement, l’évènement tient toutes ses promesses et est heureux d’annoncer son premier partenaire chocolatier : les chocolats « Monbana », qui poursuivent une longue tradition d’investissement dans la voile. Le programme d’animations a également été dévoilé avec, à Nantes, un village solidaire et chocolat tinté de concerts, de défilés de mode éthiques et solidaires, ainsi que des expositions sur le Mexique et le chocolat. A Saint-Nazaire, le village de la course, doublé d’un village bio équitable, présentera les skippers et leurs bateaux au public durant les cinq jours qui précéderont le départ vers le Yucatán. Le Mexique, représenté hier par Jaime Zetina, le Secrétaire d’Etat au développement touristique du Yucatán, a annoncé qu’il investira plus de deux millions de dollars de travaux pour refaire le môle de Progreso (ville d’arrivée), détruit en 1980 par un cyclone. L’Etat du Yucatán, l’un des plus pauvres du Mexique, a décidé de tout mettre en œuvre pour faire valoir sa plus grande richesse : celle de ses habitants et de son traditionnel sens de l’hospitalité. Autant d‘atouts qui seront soulignés par la presse qui s’engage elle aussi, notamment par les partenariats nationaux et régionaux avec les supports TV, radio et presse écrite que les organisateurs sont en train de conclure.
 
 
Ils ont dit :

Bernard Duval – Directeur de la course : « La Solidaire du Chocolat est une des plus grandes transats en distance, avec 5 000 milles à parcourir. Elle se décompose en trois parties : une première qui consiste en la traversée du Golfe de Gascogne, passage délicat, comme nous avons pu le voir lors du dernier Vendée Globe. Il y aura ensuite 3 500 milles de traversée de l’Atlantique jusqu’à l’arc antillais, puis une porte au niveau de Saint-Barth. Enfin les 1 500 derniers milles sont un peu comme un saut dans l’inconnu, car c’est une route très peu utilisée pour les courses au large. »
 
Bernard Stamm – Co-skipper du Class40 « Cheminées Poujoulat » : « Cheminées Poujoulat, mon sponsor, avait envie de continuer à me soutenir et Bruno Jourdren qui avait un bateau, cherchait un partenaire. Tout était donc réuni ! Courir avec Bruno est toujours un grand bonheur. D’habitude, nous nous arrêtons aux Antilles mais, cette fois-ci il faudra aller plus loin. Ce sera compliqué, mais passionnant ! »
 
Jean-Edouard Criquioche – Co-skipper du Class40 « Groupe Picoty » et membre de l’association « Les Toiles Enchantées » : « Notre association « Les Toiles Enchantées », présidée par Alain Chabat, a pour objectif d’offrir du cinéma aux enfants hospitalisés de longue durée, touchés par de graves maladies.  Le 10 octobre, avec notre partenaire « Groupe Picoty », nous serons au CHU de Nantes pour offrir une séance de cinéma aux enfants malades. Le soir, nous montrons un écran gonflable de 17 mètres de base sur lequel sera projeté le film « Charlie et la Chocolaterie. »

Yves Guattari – PDG de Monbana : « Au travers du partenariat avec la Solidaire du Chocolat, je veux montrer aujourd’hui que n’importe quel industriel, quelle que soit sa taille, peut être solidaire d’un événement, au-delà simplement d’une course où l’on est sponsor. Porter les valeurs d’une association, d’une région, de plusieurs pays et du chocolat est quelque chose de fort. »