Une extension pour CDK Technologies à Port-la-Forêt


Depuis sa création en 1984, CDK Technologies ne cesse de se développer en investissant notamment dans des outils de pointe. Ces dernières années, le chantier naval a ainsi considérablement étoffé son offre globale en devenant capable de se positionner sur l’ensemble des pièces techniques hautes performances qui constituent un bateau de course. Pour s’adapter à ce développement florissant et dans le souci d’offrir à ses équipes le meilleur cadre de travail possible, CDK Technologies a lancé la réalisation d’une extension sur son site de Port-la-Forêt au printemps 2021. Celle-ci permettra, à partir de ce jeudi 20 janvier 2022, d’accueillir les 50 collaborateurs de ce site qui s’est fortement développé.

- Publicité -

« Si, ces dernières années, nous avons énormément développé nos outils en faisant notamment l’acquisition de nouveaux moyens de production tels qu’une machine de découpe pour les tissus préimprégnés, d’une machine d’usinage, mais aussi et surtout de l’un des plus grands autoclaves d’Europe, compte-tenu du développement de l’entreprise et pour être en mesure d’assurer de nouveaux marchés, il était également important de faire un gros investissement en termes d’infrastructures pour le confort et le bien-être de nos collaborateurs basés à Port-la-Forêt », explique Philippe Facque, Directeur Général de CDK Technologies depuis 1993. Aujourd’hui, en plus des trois hangars déjà existants sur le site, un bâtiment de deux étages d’une surface de 175m² au sol abrite une salle de repos, une salle de réunion, des vestiaires, des sanitaires et des bureaux. « Le confort des employés est indispensables pour qu’ils puissent travailler dans de bonnes conditions. Un cadre de travail plaisant, que ce soit au niveau du poste de travail lui-même, dans les espaces de détente et de convivialité ou tout simplement de l’ambiance générale, est, pour nous, essentiel car il est gage de motivation et d’efficacité », termine Philippe Facque.

Créé en 1984 par Hubert Desjoyeaux, CDK Technologies affiche aujourd’hui plus de 35 ans d’expérience dans la construction de monocoques et multicoques vainqueurs des plus grandes courses océaniques. Chantier leader dans le domaine de la course au large, notamment grâce à sa maîtrise de la construction des bateaux à foils, le chantier a transféré son savoir-faire dans la construction de plateformes de yachts de luxe et de pièces industrielles en composite hautes performances.

Dirigée depuis le milieu des années 90 par Philippe Facque, l’entreprise compte aujourd’hui près de 100 collaborateurs, réalise un chiffre d’affaires de 10 M€ et ne cesse de se développer en investissant notamment dans des outils de pointe. Implantée à Port-la-Forêt depuis sa création et également à Lorient depuis 2007, au cœur de la « Bretagne Sailing Valley© », CDK Technologies construit ainsi des bateaux mais aussi des pièces de haute technicité à l’unité (mâts, bômes, foils). Cette diversification ouvre au chantier de nouvelles perspectives dans l’industrie, la construction navale civile et militaire, la défense ou les Energies Marines Renouvelables.

Le palmarès cumulé des bateaux sortis des chantiers en classe IMOCA et ULTIM est impressionnant avec notamment cinq victoires au Vendée Globe (en neuf éditions), deux sur la Route du Rhum, trois sur la Transat Jacques Vabre et deux sur la Transat Bakerly. A ces succès sur les plus grandes courses océaniques, s’ajoute le record du Tour du Monde à la Voile en solitaire (Trophée St Exupéry) détenu depuis 2017 par le Trimaran MACIF de François Gabart sorti des chantiers CDK Technologies en 2015.

Les équipes de CDK Technologies viennent par ailleurs de lancer la construction de 3 monocoques IMOCA. A Lorient, celle de Charal 2 de Jérémie Beyou dessiné par Sam Manuard, avec une mise à l’eau prévue pour mi-2022 et celle du nouveau TR Racing de Thomas Ruyant, dessiné par le tandem Finot/Koch avec une mise à l’eau prévue début 2023. Sur Port-La-Forêt, celle du nouveau Maître Coq 5 de Yannick Bestaven, un plan Verdier, conçu dans les moules du monocoque 11th HOUR 2.