TourVoile. Le grand final au Lac de Serre-Ponçon

Ce jeudi débute la huitième et ultime étape de ce Tour Voile 2021 dans un décor montagnard sur le lac de Serre-Ponçon. Une grande première pour le Tour Voile sur un plan d’eau intérieur que nous avons visiter avant l’arrivée du Tour. A lire dans le dernier numéro de Course Au Large

À l’avant-veille de la Super Finale, le faux pas n’est plus permis. Que ce soit dans la course au top 4 (synonyme de qualification à la Super Finale) ou à la première place du classement général, chaque point compte et pourra changer la donne lors de l’ultime confrontation ce samedi 24 juillet. Les marins vont devoir s’adapter vite et bien sur un plan d’eau qui peut réserver quelques surprises. Le skipper de Groupe Atlantic, Clément Cron résume bien la situation :« La particularité des plans d’eau intérieur, c’est que vraiment tout peut se passer. Les effets de site provoqués par les masses qui entourent le lac sont imprévisibles. Rien n’est gagné, rien n’est perdu, les points peuvent vraiment être redistribués. Il va falloir être opportuniste jusqu’à la fin. ». Tout donner dans cette dernière ligne droite où rien n’est encore acquis, c’est bien là l’état d’esprit de Pauline Courtois, skipper d’Helvetia Purple by Normandiy Elite Team, très heureuse de cette navigation à Serre-Ponçon. « On sait que ça va se jouer jusqu’à la fin, il ne va rien falloir lâcher. Il va falloir resté concentré et lucide sur ses choix. C’est fabuleux de finir le Tour Voile ici. Je m’entraine régulièrement sur un lac près de Rouen, en match racing. Mais nous n’avons jamais fait de Diam24 sur un lac, ce sera une grande première ». L’équipage 100% féminin, tout comme Royan Atlantique, reste à portée de tir de Be.Brussels – Kidibul powered by Flying Frogs cinquième à l’heure actuelle.  Vous l’aurez compris, la bagarre s’annonce donc acharnée et très serrée.  Maintenant les dés sont jetés, place au spectacle !