Solitaire du Figaro. Breizh Cola paré, Gildas Mahé affûté

Gildas Mahe et Tom Dolan, a bord du Figaro Breizh Cola, en vue de leur participation a la Trannsat En Double Concarneau-Saint Barthelemy - En mer le 02/05/2021 Alexis Courcoux / Breizh Cola

A la fois doyen de la course, il a eu 46 ans en mai dernier, et comptant parmi les favoris de l’épreuve, il est actuellement deuxième du championnat de France, Gildas Mahé se dit fin prêt. « Celui, ou celle qui va gagner, ne l’aura jamais fait auparavant »

En effet, pour la première fois, sauf à sa création en 1970 (elle s’appelait alors l’Aurore), parmi les 34 concurrents il n’y aura pas d’ancien vainqueur de la course. En revanche, cinq vainqueurs d’étapes, Gildas Mahé, Fabien Delahaye, Éric Peron, Alexis Loison et Xavier Macaire, seront présents. Alors naturellement les pronostics leur sont favorables.

Actuellement classé deuxième au championnat de France, grâce à un beau début de saison, le skipper de Breizh Cola n’est pas du genre à s’enflammer.
« C’est vrai, pas d’ancien vainqueur, mais il y en a toujours qui naviguent mieux que d’autres… les pistes sont ouvertes. La flotte rajeunit très rapidement, c’est impressionnant. Je suis le doyen de la flotte à 46 ans, c’est dire ! Dans la salle de bain du logement que j’occupe à Saint-Nazaire il est écrit : « Ton passé n’est pas ton futur ». A méditer…

« J’ai les qualités pour être sur le podium »

S’il ne s’emballe pas, Gildas Mahé reste cependant lucide. « Mon début de saison montre que j’ai été régulier, il faut juste que je valide. En cours d’épreuve et parfois sur une grande partie de celle-ci, j’étais en tête ou au moins sur le podium, mais je n’ai pas toujours réussi à valider jusqu’au bout. C’est vers ça que je dois tendre, bien finir puisque j’ai les qualités pour être sur le podium. Je vais m’inspirer de Jean Le Cam, comme souvent, qui dit : il ne faut pas partir trop vite, trop vite et rester humble. C’est important l’humilité en mer et jusqu’à la ligne d’arrivée. Même bien placé, surtout ne rien lâcher ».

Bien préparé, bien entouré

Dimanche, à la barre de Breizh Cola, Gildas Mahé partira l’esprit serein. « Tout est en place, l’ensemble de choses qu’il faut préparer, assembler, penser pour être bien au départ est réalisé. Je me suis très bien entouré dans tous les secteurs. J’ai bien navigué en début de saison, matériellement, le bateau est au top, du côté de la météo je suis préparé par Marcel Van Triest et j’ai été coaché par Bertrand Pacé. Si avec une telle équipe je ne suis pas serein, je ne le serai jamais. Mon frère Tangi est le préparateur du bateau, autant dire que je ne suis pas inquiet de ce côté là non plus. Maintenant c’est à moi de jouer et de bien jouer ! »