RORC Transatlantic Race. Maserati premier en temps réel

Le MOD70 Maserati skippé par l’italien Giovanni Soldini a remporté les honneurs de la ligne en multicoque après 8 jours de courses au contact avec le PowerPlay de Peter Cunningham, skippé par Ned Collier Wakefield et le MOD70 Argo de Jason Carroll.

C’était vraiment fantastique“, a commenté Soldini. « Faire une transat comme ça avec trois bateaux à 20 milles l’un de l’autre, c’est juste incroyable. Nous avons eu un gros problème la première nuit car nous avons tout de suite cassé le safran bâbord (collision avec un OVNI). Cependant, dans la seconde partie de course, heureusement l’angle était tel que le safran tribord était dans l’eau.”

À mi-course, PowerPlay dominait largement surtout après que Maserati et Argo, aient tous deux subi des dommages sur leur safrans bâbord. PowerPlay comptait plus de 100 miles d’avance, mais Maserati et Argo n’ont jamais abandonné la chasse et c’est à l’approche de la Barbade à environ 150 milles de l’arrivée que tout s’est joué, comme l’explique Soldini :

« Nous avons décidé de naviguer vers le nord-ouest et c’était certainement une bonne idée. Nous avons croisé derrière tout le monde (PowerPlay et Argo), mais nous sommes restés dans du bon vent qui a viré à droite, ce qui nous a permis de rester à vitesse maximum et de descendre sur la bonne route. C’était une victoire importante pour nous. Nous avons eu quelques problèmes techniques lors des dernières courses et bien que nous ayons établi des records mais gagner une vraie course comme la RORC Transatlantic Race fait du bien. Nous sommes très contents car je pense que le bateau va de mieux en mieux avec de petits ajustements. Je pense que cette année, nous avons fait de grands pas et nous avons découvert que le bateau est très rapide.

Moins d’une heure après que la Maserati de Soldini ait franchi la ligne, le MOD70 PowerPlay (CAY) de Peter Cunningham a également terminé la RORC Transatlantic Race 2022. PowerPlay avait mené pendant la majeure partie de la course, mais même après avoir perdu par une petite marge, juste à la fin, Peter Cunningham était optimiste , comme il l’a expliqué :

« Des nuits au clair de lune avec de la brise et de l’eau plate, hurlant parfois à 30 nœuds, c’était une expérience incroyable, juste magique. Ce n’était pas du tout difficile (d’arriver deuxième); Maserati avec ses foils pouvait faire des choses que nous ne pouvions pas faire, et ils ont pris de bonnes décisions. Je suis très fier de l’équipe PowerPlay ; nos manœuvres et nos décisions étaient fantastiques. Nous avons coché toutes les cases, mais les conditions ne nous ont tout simplement pas favorisés.

L’Argo de Jason Carroll complète le podium des honneurs de la ligne des multicoques. Argo avait perdu une partie de son safran bâbord lors de la deuxième nuit de course :

“C’était incroyable que nous soyons tous ensemble avec ce finish incroyable”, a commenté Carroll. « C’était phénoménal. Parfois nous étions à 100 milles l’un de l’autre et à d’autres moments nous nous croisions au milieu de l’océan. C’était une course serrée et exceptionnelle. Je suis entré dans cette classe parce que je voulais vivre une expérience différente de la voile et c’est génial, vraiment cool.”