Pro Sailing Tour. Quentin Vlamynck vainqueur à Bonifacio

BONIFACIO, FRANCE - MAY 15: Ocean Fifty Arkema trimaran skippered by Quentin Vlaminck with Alex Pella, and Antoine Gauthier celebrate winning the offshore leg of the first episode. Episode 1 of the Pro Sailing Tour in the Bay of Bonifacio on May 15, 2022 in Bonifacio, Corsica, France. (Photo by Lloyd Images/Pro Sailing Tour)

Quentin Vlamynck s’est finalement imposé sur la première étape du Pro Sailing Tour. Habitué à la deuxième place la saison précédente, l’équipe d’Arkema 4 a trouvé les bons réglages pour l’emporter ce week-end.

Le niveau de jeu de la classe Ocean Fifty est encore monté d’un cran cette année et c’est Quentin Vlamynck sur son Arkema 4 lancé en 2020 qui s’est imposé devant le tenant du titre Sam Goodchild (vainqueur de l’édition 2021) à bord de Leyton. Toujours en embuscade, le multicoque violet Koesio d’Erwan Le Roux, le plus récent de la flotte, a fait trembler ses concurrents sur les lignes de départ et tout au long du Défi 24h. On ne la fait pas au plus titré des skippers en Ocean Fifty, triple vainqueur de la Transat Jacques Vabre et vainqueur de la Route du Rhum 2014 ! Eric Peron, le nouveau venu de la classe Ocean Fifty, a fait montre d’une dextérité à mener sa monture et d’une bonne vitesse dans le petit temps, et Thibaut Vauchel-Camus à bord de Solidaires En Peloton – ARSEP a pu se montrer dangereux sur des options tranchées, parfois payantes. Primonial skippé par Sébastien Rogues avait d’emblée donné le ton en remportant la deuxième course : sûr qu’il visait le podium final ! Bien préparés, les skippers avaient également fait appel aux meilleurs compétiteurs toutes disciplines confondues pour détrôner Leyton, intouchable l’an passé….

- Publicité -

ILS ONT DIT
Quentin Vlamynck (Arkema) : « Nous avons réussi beaucoup de choses, mais nous en avons loupé pas mal aussi ! Rien n’était simple. Nous prenons la tête sur la fin, après la bouée Vacca. Globalement, cela s’est super bien passé à bord, chacun était à sa tâche, et j’ai encore beaucoup appris avec Alex (Pella) et Antoine (Gautier). Nous étions tous cette nuit côte à côte, c’était souvent très tendu. Nous n’avons rien lâché, il a fallu beaucoup manœuvrer et rester très concentré sur ce plan d’eau piégeux. C’est une première victoire pour Arkema sur le Pro Sailing Tour, c’est super pour toute l’équipe ! »

BONIFACIO, FRANCE – MAY 12: Fleet of Ocean Fifty trimarans compete both inshore and offshore on the island of Corsica during Episode 1 of the Pro Sailing Tour in the Bay of Bonifacio on May 12, 2022 in Bonifacio, Corsica, France. (Photo by Lloyd Images/Pro Sailing Tour)


Sam Goodchild (Leyton) : « Ce Défi 24h a été plein de rebondissements, nous nous sommes bien bagarrés, et nous sommes bien fatigués ! Arkema et Koesio allaient très vite ce matin, nous avions du mal à suivre la cadence. Il faut que l’on arrive à aller plus vite dans le petit temps. Arkema a très bien navigué. Nous faisons 2ème, c’est une contre-performance par rapport à l’année dernière, mais cela reste une très belle place. Le petit temps, c’est presque ce qu’il y a de plus intense. J’ai dû dormir 15 mn au total. Cela ne s’est jamais arrêté ! Chacun a eu son moment en tête de flotte. Tout le monde est vraiment dans le match cette année, les compétences sont plus élevées que l’année dernière. Le moment clé était clairement ce matin à la remontée le long de la côte Est de la Corse. Je n’ai aucun regret, tout le monde a parfaitement navigué. C’était fabuleux ! »
Eric Péron (Komilfo) : « Nous avons super bien navigué, nous sommes contents. Nous avons un petit déficit de vitesse pour ce temps-là, parce que nous n’avions pas de code 0. Dès que c’est une allure serrée dans du petit temps, nous avons eu du mal. Mais c’était génial ! Il y a eu plein de rebondissements, avec beaucoup de changements de leaders. Nous finissons tous en quelques minutes, la compétition est vraiment relevée. Il n’y pas eu beaucoup de temps pour se reposer, mais nous étions venus chercher cette intensité. Plein de fois, nous sommes revenus en tête de flotte, je pense que tout le monde a vu que nous nous sommes bien battus. Nous n’avons pas à rougir de notre performance ! Toute notre stratégie était bonne, nous étions sereins là-dessus et c’est assez jouissif, nous étions vraiment dans le coup. »