Ocean Globe Race 2023. Un parcours historique dans l’esprit de la première Whitbread

Whitbread Race legend Sayula II, winner of the 1973 edition sailing alongside Translated9 former ADC Accutrac of the 1977 edition and entrant in the 2023 Ocean Globe race Credit: Carlo Borlenghi

Les organisateurs de l’Ocean Globe Race ont dévoilé les villes hôtes des étapes de la course : Cape Town, Auckland et Punta del Este sont confirmés comme étapes de la première édition de l’Ocean Globe Race 2023. La ville de départ sera annoncée dans les prochaines semaines.

- Publicité -
Le 10 septembre 2022, l’Ocean Globe Race 2023 partira autour du monde dans l’esprit de la Whitbread originale pour célébrer son 50e anniversaire.

Après des années de négociations avec de nombreux ports, compliquées par l’épidémie de covid et une période économique difficile, nous sommes ravis d’annoncer enfin que Cap Town, Auckland et Punta del Este sont les étapes du parcours, des villes ancrées dans l’ADN de la Whitbread originale. Nous ne pourrions pas être plus satisfaits du résultat. Nous sommes particulièrement heureux de faire escale à Auckland à mi-parcours, une escale très appréciée par les équipages de la Whitbread, puis de la Volvo Ocean Race“. Don McIntyre, fondateur et président de l’Ocean Globe Race.

La ville du Cap est toujours une étape de choix en raison de sa position stratégique en tant que porte d’entrée des mers du Sud. L’OGR a conclu un accord avec le V&A Waterfront pour l’accueil des voiliers et va maintenant travailler avec les agences locales afin de développer les activités lors de l’escale, dont le Royal Cape Yacht Club est le yacht club hôte.

Auckland a toujours fait partie de la Whitbread depuis la deuxième édition de 1977, à laquelle ont participé Pen Duick VI, ADC Accutrac (aujourd’hui Translated 9) et Neptune, tous concurrents de l’OGR 2023. Cette escale durant les fêtes de fin d’année de l’été austral sera pour la plupart des participants l’occasion de vacances exotiques en famille, avant de passer aux choses sérieuses, à savoir la préparation du passage du Cap Horn, un rêve pour de nombreux équipages.

Chris Simpson, responsable événements majeurs pour Tātaki Auckland Unlimited : “L’accueil de l’escale australasienne est une superbe occasion de mettre en valeur le front de mer et le port de Tāmaki Makaurau Auckland à l’international, tout en apportant un soutien économique important aux secteurs de l’hôtellerie, du commerce et maritime d’Auckland.

C’est l’occasion pour les habitants d’Auckland et de Nouvelle-Zélande de revivre l’histoire des premières Whitbread autour du monde. En 1977, Auckland a accueilli sa première escale de la Whitbread avec l’arrivée de 15 yachts après une deuxième étape marathonienne depuis Le Cap, en Afrique du Sud. Désormais, les habitants d’Auckland pourront créer d’autres souvenirs lorsque ces yachts rétro feront escale dans le port du centre-ville en décembre prochain. Nous sommes impatients de formaliser un accord avec les organisateurs dans les semaines à venir.”

Punta del Este est arrivée plus tard dans l’histoire de la Whitbread lors de l’édition 1985 remportée par le voilier français L’Esprit d’Équipe skippé par Lionel Péan. Ce même voilier s’apprête à repartir pour un tour du monde dans l’Ocean Globe Race 2023 avec le skipper sablais Lionel Reigner. Le Yacht Club Punta Del Este réputé pour sa chaleureuse hospitalité, sera hôte de l’escale. Première étape après le Cap Horn, et étape finale avant le dernier sprint jusqu’à l’arrivée, l’émotion sera à son comble !

Le Yacht Club Punta del Este, connu pour sa légendaire hospitalité fêtera son centenaire en 2024. Crédit : Yacht Club Punta del Este
“Le Yacht Club Punta del Este est ravi d’accueillir l’Ocean Globe Race. Notre Club a une longue tradition d’hospitalité lors d’événements internationaux comme la Whitbread à qui l’OGR rend hommage. Nous sommes impatients de travailler avec l’excellente équipe de l’OGR et d’accueillir les navigateurs intrépides dont le courage et la détermination font perdurer l’esprit de la Whitbread. A bientôt !” Juan Etcheverrito Carboni, Commodore Yacht Club Punta del Este

“Maintenir la route historique des clippers était primordial pour le 50e anniversaire de la Whitbread, nous sommes donc ravis de pouvoir l’annoncer aujourd’hui. Malheureusement, les ports britanniques ont montré peu d’intérêt pour accueillir le départ et l’arrivée de cette aventure épique. Les discussions se poursuivent avec des ports de l’Union Européenne et cette décision sera annoncée dans les semaines à venir. Un prologue avant le départ est prévu, et pourrait partir du Portugal ou d’Espagne”. Don McIntyre, Président-Fondateur de l’Ocean Globe Race

À un an du départ de l’Ocean Globe Race, de nombreux participants ont célébré cette date de diverses manières.

Le Swan 55 Galiana de Tapio Lehtinen, était en France pour le départ de la Golden Globe Race. Le jeune équipage du Swan 55 a parcouru 1 700 milles entre Helsinki et Les Sables d’Olonne pour être viseur de la ligne de départ officielle de l’événement. Ils sont de retour chez eux après avoir salué le départ de Tapio dans la GGR à bord de son Gaïa 36 Asteria lui aussi conçu par S&S, actuellement dans le groupe de tête de la course. Sur sa préparation, Tapio a déclaré avant de partir : “On me demande souvent si j’ai peur quand je suis en mer. Ma réponse est qu’il faut avoir peur sur terre pour ne pas avoir à avoir peur en mer. Cela vaut aussi bien pour la préparation du bateau que pour sa propre préparation au voyage.”

Galiana a partagé la ligne de départ de la GGR 2022 avec L’Esprit d’Équipe de Lionel Reigner, le préparateur de Matmut, le vainqueur de la GGR 2018. L’ADN des deux événements est ancré dans la voile rétro, et il a de nombreuses synergies. Lionel Péan, vainqueur de la whitbread 1985 a baptisé son ancien voilier, de retour autour du monde en course sur l’OGR aux mains de l’autre Lionel!

Le skipper sablais Lionel Regnier est confiant : “Le bateau a bénéficié d’un profond refit et a été testé sur la Round Ireland Race et la Drheam Cup cet été. Nous sommes maintenant concentrés sur la formation de l’équipage et avons hâte de renouveler notre garde-robe. Nous sommes toujours à la recherche d’un partenaire pour financer la dernière ligne droite jusqu’au départ, y compris les équipements de sécurité, mais le bateau et l’équipage sont prêts à partir! “

Translated 9, le Swan 65 skippé par Clare Francis lors de la Whitbread 1977 sous le nom d’ADC Accutrac, a navigué aux côtés du Sayula II de la famille Carlin, vainqueur de la première édition de la Whitbread. L’équipe de Translated a annoncé lors d’une réception à Rome, un an avant le départ, la sélection de son équipage parmi les 1200 candidatures. Le co-skipper de Translated 9, Marco Trombetti, et la Team Manager Isabelle Andrieu se sont entourés de marins expérimentés, tels que la légende américaine Paul Cayard, et les illustres navigateurs italiens Vittorio et Nico Malingri.

Après une victoire prometteuse sur la Drheam Cup au cours de l’été, Marie Tabarly et Pen Duick VI ont remporté leur classe dans le Tour des Îles Britanniques, une épreuve mythique du calendrier du RORC qui se déroule tous les quatre ans. Alexia Barrier, auréolée de sa participation au Vendée Globe, a passé 14 jours et 21 heures à la célèbre table à cartes! Après un été bien rempli à s’entraîner et à travailler sur la sélection de l’équipage dans les grandes classiques, Pen Duick VI est de retour dans le hangar pour un petit chantier, et Marie annoncera bientôt son équipage définitif.