Nicolas Lunven : « on peut rêver »

Nicolas Lunven Figaro Generali
DR

Suite à sa victoire sur la dernière Solitaire du Figaro, le navigateur morbihannais enchaîne les expériences en mer avec plaisir. Nicolas est un marin multi carte qui adore passer d’une course vélique à une autre, d’un support à un autre. En double avec Jean Le Cam, il a appris beaucoup, notamment dans l’appréhension de la météorologie, entre Concarneau et Saint-Barth. En solitaire, Nicolas, s’il est déjà entré dans les annales de la Solitaire du Figaro, a toujours soif d’apprendre. La Solo Quiberon lui aura permis de progresser au contact sur les lignes de départ ou encore sur les enroulements de bouées particulièrement disputés.
En équipage, sur le Tour de France à la voile, entre Dunkerque et Lorient à bord du Farr 30 « Team Sog – Safran », il a répété ses gammes. Une manière pour le nouveau skipper Generali d’étendre son champ d’action et de partager son expérience de la course au large avec les plus jeunes.
 
A présent, Nicolas Lunven se tourne pleinement vers l’un de ses objectifs majeurs de la saison, à savoir la Solitaire du Figaro qui partira du Havre le 27 juillet. Il s’agit pour lui de se replonger dans le grand bain et de défendre son titre chèrement acquis l’année dernière après une Solitaire du Figaro  particulièrement disputée.

Interview

Seul Guy Cornou a remporté la Solitaire deux années de suite ; alors pourquoi pas Nicolas Lunven en 2010?
 
Il faut garder la tête sur les épaules mais pourquoi pas? L’année dernière, on ne m’attendait pas en tête de la Solitaire du Figaro. En 2010, je ne suis pas sûr d’être le favori… alors on peut rêver.
 
Quel est ton programme des jours qui viennent avant le grand départ ?
 
Je vais enchaîner avec une journée à Paris auprès des collaborateurs de Generali. Puis je pars à Port La Forêt pour une petite semaine de préparation. Mon voilier est totalement prêt. Il reste simplement quelques détails à gérer. En fin de semaine, je vais convoyer mon voilier pour Le Havre et on sera dans la phase d’attente du grand départ.
 
Pourquoi navigues-tu autant ?
 
J’aime multiplier les expériences pour le plaisir et pour continuer à apprendre. Je cherche également à multiplier les supports. C’est vachement enrichissant. Sur le Tour de France à la voile, sans pression démesurée, j’ai navigué avec un équipage motivé, jeune et dynamique, une expérience supplémentaire intéressante.
 

Extraits du palmarès de Nicolas Lunven :
 
>> Transat Concarneau – Saint-Barth : 6ème
>> Solitaire du Figaro 2009 : 1er
>> Tour de Bretagne à la voile 2009 : 4ème
>> Quiberon Solo 2009 : 3ème