Le Mistral au rendez-vous à Marseille

SNIM 2015
DR

Grande course nocturne ou pas ? La prévision d’un coup de vent entre 19 heures et 2 heures du matin, avec des rafales annoncées à plus de 50 nœuds, a réglé la question, encore en suspens lors du briefing matinal. Du coup, ça a banané sec durant la journée même si le vent, de secteur 300-330 (en d’autres termes, le Mistral) a forci plus vite que prévu. Au final, un peu de casse, quelques bobos, des bains forcés mais aussi et surtout du plaisir en grand.

- Publicité -

Sur le rond des monotypes, les Grand Surprise s’en sont donnés à cœur joie. Deux bananes à deux tours dans des conditions musclées de 25 nœuds bien établis. De la bagarre au contact pour jouer du biscotto. Dans ce contexte, pourtant, les choses paraissent étonnement claires avec un classement général, certes très provisoire, mais sans ambiguïté. Premier : Banque Populaire PC de Jérôme Gorce avec trois places de 1 (trois résultats retenus sur quatre courses), deuxième : Team Winds Cours y vite de Loïc Fournier-foch (2-2-2) et troisième : Natixis Purple de Florent Laroche Joubert, auteur d’un… 3-3-3. Vous avez dit Surprise ? Côté Day-Boat, dans une flotte réduite à 4 unités et forcément moins à leur avantage dans le courant d’air, une seule manche a été disputée. Stéphane Sollari et son Paggo gagnent la course du jour et confortent leur leadership au général.

Sur l’autre rond sud, les IOR et les IRC 4 n’ont, eux aussi, disputé qu’une seule manche. Pour les anciens, les Drac ont pris les rênes avec le Fantôme de Frédéric Breysse et la Mauresque de Bruno de Massiac sur un parcours de 20 milles. Du coup, les deux se retrouvent devant au général (après deux courses seulement) accompagnés de l’Aphrodite 101 Mô de Marc Devèze. En IRC 4, sur un parcours  de 4,5 milles, le JPK 1010 varois Sun Day de Frédéric Nicaise s’adjuge la victoire devant l’A31 Atlog de Christophe Heurtault et Télémaque, un Sun Fast 3200 skippé par Eric Merlier.

En rade nord, enfin, les IRC 1, 2 et 3 ont féraillé plus longtemps se payant trois tranches de bananes en autant de manches. Si le Team Vision Future de Jean-Jacques Chaubard a éclaté un spi en dès la première manche (voir un « Biscuit d’apéro » ci-dessous), il a fait 1-3-1, la deuxième manche revenant à Genapi, l’autre GP 42 du week-end, celui de Jean-Luc Boixel. Du coup, ces deux-là occupent la tête du classement provisoire des IRC 1 et 2. Le Swan 45 Aphrodite de Pierfrancesco Di Giuseppe prend la troisième place au général provisoire. Enfin, en IRC 3, les victoires sont revenues, respectivement à Euro-VoilesJin Tonic Sequel et Tip.