IRC. Pierrick Penven s’impose sur la première édition de la Cap 45/11

Ready Prod

Belle première pour la Cap 45/11 qui vient de s’achever à La Trinité-sur-Mer. Partis de La Rochelle jeudi dernier, les premiers concurrents ont donc mis un peu moins de 6 jours à boucler ce parcours inédit de 750 milles théoriques. L’événement était organisé conjointement par l’UNCL, la SRR et la SNT et était ouvertes aux solos et duos tous candidats à la Cap-Martinique et Transquadra.

C’est la 11eme longitude qui a constitué la principale marque de parcours de cette Cap 45/11.

En effet, la principale marque de parcours de cette 45/11 était la 11e longitude, c’est à dire que les coureurs devaient atteindre une droite et non un point comme c’est le cas habituellement. Cette innovation a ouvert le champ des possibles avec une foule d’options déployée par les 21 concurrents. « C’est génial, il y a eu tout un tas de choix en matière de stratégies car il y a quand même eu 230 milles d’écart Nord Sud au moment de chercher la longitude. Le concept fait l’unanimité » se réjouissent Thibaut Derville et Jean-Philippe Cau.

En temps réel, ce sont David Alonso et Thomas Cunat Salisbury qui franchissent la ligne en premiers à bord d’un Sun Fast 3300 avec près de 1000 milles parcourus mais le grand vainqueur est Pierrick Penven qui s’impose en temps compensé sur son Sun Fast 3200. Le Brestois, habitué à naviguer en solo, est allé chercher le vent au plus près de la Corogne et cette option a payé. « C’était une super course, super intense » explique le skipper de Zephyrin qui a prévu de participer à la prochaine Transquadra. « C’est une excellente préparation, cela permet de valider pas mal de choses avant la transat. Le fait d’aller chercher une longitude a ouvert le jeu. On pouvait faire ce qu’on voulait, ce qui a demandé beaucoup de réflexion » explique-t-il.

La Cap 45/11 a démontré le bien-fondé de son concept et va vite trouver sa place dans le calendrier des courses IRC.

Le départ de la Cap 45/11 a été lancé en même temps que celui de la Gascogne 45/5, au parcours plus court. Au total, 85 bateaux étaient engagés sur ces deux compétitions.

Jean-Pierre Kelbert (Léon) au passage de la marque 45/5 (photo : Project Rescue Ocean)

Lever de soleil à bord de Project Rescue Océan (Alexandre Delemazure / Emmanuel Weil)

INTERVIEWS

Jean-Philippe Cau, organisateur :
« Tout le monde est à bon port et tout le monde est très heureux de cette belle course. Le concept fait l’unanimité. C’est génial, il y a eu tout un tas de choix en matières de stratégies car il y a quand même eu 230 milles d’écart Nord Sud au moment de chercher la longitude. Pierrick, qui l’emporte est passé le plus proche de la Corogne. La 45/11 fait maintenant partie des vraies grandes courses. Ils ont eu six jours de course, c’est l’idéal pour préparer une transat comme la Cap-Martinique. »

Pierrick Penven :
« C’était une super course, super intense avec beaucoup d’options. La météo nous a mis plusieurs dorsales sur la route, des grosses, des petites, … Il y a eu des choses très contrastées. Cette course est une excellente préparation avant d’attaquer une transat. Le fait de devoir aller chercher une longitude (et non une marque) change beaucoup de choses. Ça demande beaucoup de réflexion car on peut faire ce que l’on veut. »

CLASSEMENT

Classement général :

  1. Pierrick PENVEN
  2. Ludovic MENAHES et David LE GOFF
  3. Alain DUVIVIER

Classement double I Classement solitaire