Guyader Bermudes 1000 Race. Les 24 bateaux au port de Brest

Guyader Bermudes 1000 Race - Brest 05/05/2022

Toute la flotte est désormais arrivée au port de Brest et prête pour ce premier grand rendez-vous de l’année. Les skippers se retrouveront sur l’eau dès demain, vendredi, avec les runs – Défi Pom’Potes avant le grand départ, dimanche à 14 heures.
C’est la reprise ! Il y a des sourires et beaucoup d’envie sur les pontons de Brest et pour cause. Pour la première fois de l’année 2022, les skippers IMOCA s’apprêtent à retrouver la confrontation en solitaire. Une partie de la flotte s’est amarrée au sein de la marina du port du Château, quand l’autre a pris ses quartiers quai Malbert. Les marins sont arrivés progressivement, Pip Hare (Medallia) ayant ouvert le bal la semaine dernière. Ce jeudi, Nicolas Lunven (Banque Populaire), Alan Roura (Hublot), Kojiro Shiraishi (DMG MORI Global One), Nicolas Troussel (Corum L’Epargne) ou encore Conrad Colman (Imagine) ont fait partie des derniers à rallier Brest, à temps pour lancer les festivités.

- Publicité -

« Ça sent la compétition »

« C’est une vraie rentrée des classes, apprécie Jacques Caraës, le directeur de course, après un nouveau briefing météo ce jeudi matin. On ressent beaucoup d’enthousiasme à être là, on découvre les bizuths, les nouveaux bateaux, les modifications qui ont été faites pendant l’hiver… ». L’émulation collective est tout aussi perceptible que le plaisir de se retrouver.

Arrivé mercredi soir, Jérémie Beyou (Charal) savoure : « J’aime bien ces moments, ça sent la compétition ». « J’ai hâte de pouvoir me retrouver en ‘mode compétition’ avec tous les bateaux », poursuit Nicolas Lunven (Banque Populaire). La motivation est assurément très forte, d’autant que la météo est particulièrement clémente. « Cela nous a permis de faire les mises en place portuaires et les appontements avec sérénité », assure Jacques Caraës.

Les runs – Pom’Potes vendredi, le départ de la course dimanche

Après un briefing à 9 heures demain matin, tous les skippers prendront le large vers 11h afin de disputer des runs à proximité de l’École navale. Le directeur de course déroule le programme : « Les concurrents seront divisés en deux poules. Chacun aura deux passages pour effectuer un mille entre une porte d’entrée et de sortie, travers au vent ». Les six plus rapides seront qualifiés pour une finale qui aura lieu à partir de 14 heures. Les conditions attendues sont relativement faibles avec un vent de Nord-Ouest/Ouest avec 10 à 12 nœuds maximum attendus en fin d’après-midi.

Le plat de résistance, lui, sera servi dimanche à 14 heures à l’occasion du départ de la course et les 1200 milles à parcourir. « Il est encore un peu tôt pour déterminer la météo du moment mais pour l’instant, le vent est assez faible à modéré, souligne Jacques Caraës. Mais avec le courant, les skippers ne devraient pas avoir de difficultés à s’extraire de la zone de départ ».

« Pendant la course, on devrait avoir du vent médium et mou mais pas de vent fort, décrypte Fabrice Amedeo (Nexans – Art & Fenêtres). Ce sera intéressant de débuter la saison de façon crescendo ». Chez tous les skippers, tout est donc prêt pour vivre cette nouvelle édition de la Guyader Bermudes 1000 Race qui s’annonce plus passionnante que jamais.