Globe40. Un nouvel équipage américain au départ de la GLOBE40

Amhas at the Atlantic Cup in Charleston SC.

Il y a plus de 4 mois était annoncé le décalage d’un an de la GLOBE40 avec un nouveau départ de Tanger en juin 2022 ; la prolongation de la crise sanitaire, l’année additionnelle offerte aux projets en préparation, l’émergence de nouveaux projets à l’horizon 2022 ou le retour de quelques-uns qui étaient stoppés en 2021 ont mis en avant tout l’intérêt de ce choix. Pour autant le début d’année 2022 a été particulièrement actif avec l’achat de nouveaux bateaux, la mise en place de programmes d’entrainement tout au long de l’année 2021, la constitution des équipes et le travail sur les partenariats.

Une démarche qui va se poursuivre tout au long du 1er semestre avec la nouvelle échéance d’inscription au 1er juillet pour les nouvelles équipes ; compte tenu du nombre de projets bouclés ou avancés l’objectif de 15 équipes finalisées à cette date et d’une vingtaine en fin d’année 2021 est en bonne voie.
Le profil des équipes s’affine et dessine pour cet événement une physionomie complétement nouvelle dans la course au large : avec de l’ordre des 2/3 de projets internationaux et au moins une quinzaine de nationalités, avec un mélange d’amateurs souvent de grande expérience au large mais pas forcément acquise sur le circuit classique européen, et des professionnels avec des palmarès d’envergure mais qui viennent chercher une expérience différente. En clair le sentiment monte bien dans les équipes et dans l’organisation d’une expérience sportive et humaine assez exceptionnelle qui s’annonce. A l’image du nouvel équipage américain calibré au départ de la GLOBE40

L’engouement du concept GLOBE40 aux USA : l’alliance amateurs éclairés et professionnels expérimentés
 Après Joe Harris – GRYPHON SOLO 2 – avec à son palmarès un premier tour du monde en 2016, c’est un autre équipage américain de haut vol qui rejoint les inscrits de la GLOBE40. Micah Davis réunit sur son Akilaria RC3 n° 127 AMHAS deux équipes qui vont se partager les étapes de la GLOBE40 ; une alliance d’amateurs très éclairés et de professionnels avec une forte expérience, et un gout enlevé de compétition, d’aventure et de voyage.

Micah enchaine depuis plus de 10 ans les courses aux USA et les transatlantiques ; il fera équipe avec Brian Harris patron d’un chantier naval à Portland, une énorme expérience comme manager technique et navigateur. Craig Horsfield a 2 mini transats à son actif et sera associé à Jesse Naimark – Rowse qui a parcouru pas moins de 50.000 milles entre 2012 et 2020 en Imoca, la plupart du temps sur Hugo Boss.

Une nouvelle illustration de l’engouement que suscite aux USA le concept de la GLOBE40, alors que 2 autres projets américains sont en cours. 

Une GLOBE40 en bonne marche vers ses objectifs de 15 équipages bouclés au 1er juillet et une vingtaine en fin d’année 2021, tout en poursuivant activement la préparation de l’épreuve avec les villes étapes. 

Les équipes ne chôment pas non plus comme le projet grec MASAI de Thémis Matsakis qui vient de rallier Athènes de Lorient sur leur nouveau Pogo S2 , un parcours de 2400 milles ; ou le projet brestois DESTINATION GLOBE40 de Kieran et Jean-Jacques Le Borgne qui revient d’une semaine d’entrainement en Atlantique sur leur EÄRWEN tout juste sorti de chantier.

Ils parlent de leur projet GLOBE40 

Micah : « Pour moi, l’attrait de la course au large en double est le mélange d’aventure, de compétition et d’autonomie, et ce sera certainement le cas pour le Globe 40. Participer à une course autour du monde est le summum de la carrière de tout marin au large. – c’est une formidable opportunité d’aventure, de compétition et pour ma famille de se joindre à moi pour explorer le monde. »

Brian : « J’ai participé à des projets IMOCA 60 en tant que préparateur et membre d’équipe à terre pour 6 courses autour du monde en travaillant avec 4 skippers différents. Ces expériences sont à l’origine de mon désir de naviguer dans une course autour du monde. La voile en double est ce qui m’a toujours le plus intéressé ; le parcours des alizés est parfaitement adapté à ces bateaux et les escales dans les ports sont fascinantes. J’ai hâte de commencer ce qui sera une aventure incroyable et une grande course de voile compétitive ».

Craig : « Depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours rêvé de faire le tour du monde. Ces bateaux sont la plateforme idéale pour relever ce défi et je suis ravi de rejoindre l’équipe et Jesse dans une course qui allie performance et accessibilité. Cette course permet à la fois de courir à haut niveau et de partager son expérience avec les autres. »

Jesse : « Participer à une course autour du monde a toujours été un de mes grands rêves. La Globe40 est la combinaison parfaite pour avoir une belle course tout en étant beaucoup plus accessible qu’un événement comme le Vendée Globe. J’espère pouvoir montrer qu’une équipe américaine peut être compétitive dans un sport typiquement dominé par la France. »