Défi Azimut. Le nouvel IMOCA Eleven Hour 2 vainqueur des runs

defi azimut Photo Favreau

Les conditions météos très légères n’ont pas pu offrir d’images sensationnelles d’IMOCA volant auxquelles nous avaient habitué le Défi Azimut. Cela arrive et n’a pas empêché les 14 duos de s’élancer. C’est le dernier IMOCA 11th Hour Racing – MĀLAMA skippé par Charlie Enright et Pascal Bidégorry qui s’impose.

Il aura fallu être patient. Ce n’est qu’à 17h00 que le parcours des runs a pu être mouillé dans une timide brise thermique de 8 noeuds. Le report de la fermeture de ligne à 18h30 a tout de même permis à chaque bateau de s’élancer au moins trois fois. Pas de record de vitesse bien entendu mais un 11th Hour Racing – MĀLAMA (Charlie Enright – Pascal Bidégorry) qui réussit son entrée en scène et un plan Farr 2008 (Groupe Sétin-4MyPlanet) à dérives qui s’offre le luxe de monter sur le podium !

Les petits airs ont rebattu les cartes en fin d’après-midi entre Groix et Lorient. Avec jamais plus de 7 à 8 nœuds de vent, la querelle des anciens et des modernes était relancée ; Groupe APICIL, premier à s’élancer sur la ligne annonçait déjà la couleur : dans la faible brise, la traînée minimale est la meilleure alliée pour allonger la foulée.
Dans son sillage, les premiers foilers trainaient un peu la patte et peinaient donc à dépasser les bateaux à dérives, à l’image d’un Groupe Sétin-4MyPlanet particulièrement à l’aise.
Au fil de cette fin de journée languissante, le vent n’avait de cesse de refuser obligeant les bateaux à finir au près. Avec son FRO (grand génois amuré sur le bout dehors) et sa grand voile affinée comme une lame, Charlie Enright et Pascal Bidégorry arrachaient le meilleur temps avec 8,8 nœuds de moyenne sur le parcours long d’un mille environ. LinkedOut de Thomas Ruyant et Morgan Lagravière lui emboitait le pas avec 7 petites secondes d’écart et Manuel Cousin et Alexia Barrier complétaient le podium.
Une entrée en matière toute en douceur que n’ont pas boudé les nombreux bateaux spectateurs sur le plan d’eau. Gageons que la brise attendue pour la course des 48 heures qui s’élance demain à 15 heures, pourrait dégager d’autres hiérarchies.

Newsletter

1 – 11TH HOUR RACING – MĀLAMA
Charlie Enright
Pascal Bidégorry 06:53 (8.8 nds)
2 – LINKEDOUT
Thomas Ruyant
Morgan Lagravière 07:00 (8.7 nds)
3 – Groupe SETIN – 4MyPlanet
Manuel Cousin
Alexia Barrier 07:01 (8.6 nds)
4 – INITIATIVES CŒUR
Samantha Davies
Nicolas Lunven 07:03 (8.6 nds)
5 – APIVIA
Charlie Dalin
Paul Meilhat 07:04 (8.6 nds)
6 – FORTINET – BEST WESTERN
Romain Attanasio
Sébastien Marsset 07:14 (8.4 nds)
7 – MACSF
Isabelle Joschke
Alain Gautier 07:20 (8.3 nds)
8 – GROUPE APICIL
Damien Seguin
Benjamin Dutreux 07:25 (8.2 nds)
9 – BUREAU VALLÉE 3
Louis Burton
Davy Beaudart 07:30 (8.1 nds)
10 – ARKÉA PAPREC
Sébastien Simon
Yann Eliès 07:44 (7.8 nds)
11 – CORUM L’EPARGNE
Nicolas Troussel
Sébastien Josse 07:45 (7.8 nds)
12 – 11TH HOUR RACING – ALAKA’I
Justine Mettraux
Simon Fisher 07:48 (7.8 nds)
13 – LA MIE CÂLINE – ARTISANS ARTIPÔLE
Arnaud Boissières 08:24 (7.2 nds)
14 – COMPAGNIE DU LIT – JILITI
Clément Giraud
Érik Nigon 08:33 (7.1 nds)