Sans faute

Jérémie Beyou
DR

Si la victoire est historique, il l’aura gagné de haute lutte, se battant comme un beau diable sur l’ensemble des manches de la semaine, de la première à la dernière. Et c’est ce samedi matin qu’a été disputée la dernière de La Route du Ponant –Grand Prix de Vendée 2005. Les solitaires ont conclu par une « banane » au large de Saint Gilles Croix de Vie qui aura vu s’imposer Erwan Tabarly (Thales) devant Oliver Krauss (Espoir Crédit Agricole) et Christophe Lebas (Connivence). A 10 heures précises, le comité de course a donc lancé la procédure de la toute dernière manche de cette semaine de régates dans un vent au 140° soufflant de 7 à 8 nœuds. Trois bateaux étaient rappelés pour départ anticipé parmi lesquels figurait le deuxième au classement provisoire, Gildas Morvan (Cercle Vert). Frédéric Duthil (Brossard) et Romain Attanasio (Mr Bookmaker) étaient ses compagnons d’infortune. Si Gildas et Romain réparaient dans les temps cette anticipation malheureuse, tel n’était pas le cas de du bizuth Duthil qui pour n’avoir pas respecté les délais impartis par le comité de course se voyait contraint d’en terminer la manche à ce stade, récoltant ainsi 26 points qui allaient peser lourds au classement général.
Au premier passage à la bouée au vent, c’est un Jérémie Beyou plus que déterminé qui menait les débats, devant Erwan Tabarly. Le vent restait stable en direction mais forcissait, offrant des conditions idéales aux 24 concurrents pour livrer leur ultime bataille de la saison. Au deuxième passage au vent, Erwan Tabarly prenait la tête de la flotte, devant Oliver Krauss et Kito de Pavant. Gildas Morvan quant à lui opérait une très belle remontée en pointant 13ème après avoir été dans les derniers à s’engager sur le parcours. A l’arrivée, après deux tours et demi, Erwan Tabarly s’adjugeait la dernière manche du championnat, devant Oliver Krauss et Christophe Lebas qui pour un retour sur le circuit Figaro Bénéteau démontrait qu’il n’avait rien perdu de son talent.