Manon Audinet et Quentin Delapierre participeront au Test Event de Tokyo

@ Pierre Bouras

La prochaine échéance pour Manon Audinet et Quentin Delapierre arrive à grands pas et c’est à Tokyo qu’elle va avoir lieu. En effet, le 6 août prochain, les deux régatiers s’envoleront vers le Japon et iront découvrir le fameux plan d’eau des jeux olympiques 2020 à l’occasion du Test Event en Nacra 17. Grand rendez-vous sportif, pile un an avant les jeux, il était important pour le binôme d’y être. « L’idée c’est de prouver et de se prouver que l’on peut être dans le match, dans un format Jeux Olympiques et de réaliser une performance. » explique Quentin Delapierre.
Même format que pour les épreuves d’avant-saison : des épreuves de qualification puis une medal race. Le tout sur un plan d’eau méconnu des athlètes mais qui ne semble pas les faire frissonner.

Manon : « C’est un plan d’eau assez spécifique, tout le monde dit que c’est super comme endroit. Les conditions sont difficiles, mais ça on aime bien ! En plus, c’est la période des typhons et ça peut ramener beaucoup de mer et de vent, ce qui peut devenir à difficile à gérer sur un bateau. Ce sont des conditions que l’on a rarement l’occasion de croiser lors de nos championnats. Une des forces de notre équipage est le côté technique, j’espère que ça nous aidera à nous en sortir ! »

Rappelez-vous que Manon et Quentin n’ont pas chômé pour y arriver, bien au contraire. Depuis la formation de leur duo en septembre, les deux régatiers travaillent d’arrache-pied pour se voir sélectionnés pour ce Test Event. C’est un peu la récompense de tout ce travail fourni, un premier objectif atteint « Je suis super contente et assez fière qu’on ait réussi à se qualifier à ce Test Event. Il y a un an, on ne naviguait pas ensemble et au bout de six mois, gagner la qualification pour y aller c’est plutôt de bon augure. C’est super rassurant de se dire qu’on a fait le bon choix. » se réjouit Manon Audinet « Maintenant, il faut viser un peu plus loin et être ambitieux en essayant de réaliser une performance. » complète Quentin.

Bonne nouvelle, les athlètes seront sponsorisés par BioImpulse sur la saison. BioImpulse est un projet de recherche en chimie verte, soutenu dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir opéré par l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), ainsi que par des partenaires privés et publics que sont : FCBA, INSA, Lesaffre, Resicare, TWB.

Quentin :  » L’idée de BioImpulse nous a bien plu, ce projet de chimie verte associé à un sport comme la voile, où l’on se propulse avec une énergie verte, ça a du sens. Ça me disait bien d’afficher sur notre bateau le nom d’un projet qui va vers de nouvelles technologies propres.  »

En parallèle du projet sportif, l’objectif cette année pour Quentin et Manon était de trouver un partenaire titre pouvant les accompagner sur la saison. BioImpulse va donner les moyens aux athlètes de perfectionner leur préparation olympique tant sur le plan technique, qu’humain.