Fabrice Payen a baptisé son trimaran Team Vent Debout

Un moment riche en émotions pour le premier skipper équipé d’une prothèse performante. Sophie Massieu, journaliste, Marie Tabarly et Yann Tiersen, musicien, sont les marraines et parrain du bateau. Le baptême a débuté avec la bénédiction du père Barthélémy, très impliqué dans le projet « Fabrice délivre un message d’espérance pour des personnes ayant eu des épreuves dans leurs vies ». La cérémonie s’est poursuivie avec l’intervention de Marc Hofer, président de l’association « Premiers de Cordée », dont l’objectif est de proposer des initiatives sportives pour les enfants hospitalisés et des actions de sensibilisation au handicap. « Tu nous apportes des émotions et une énergie tout à fait extraordinaire, merci beaucoup Fabrice ».
La marraine, Sophie Massieu, était elle aussi présente pour apporter son soutien à Fabrice : « J’ai rencontré Fabrice un peu par hasard et j’ai été bluffée par sa belle personnalité et son histoire très riche. Passionnée par la mer, nous sommes restés en contact. Je suis très émue d’être la marraine du bateau, c’est un véritable honneur pour moi. La volonté de montrer qu’on peut changer les idées reçues du handicap est un super projet de sa part ».
Une fois les festivités terminées, Fabrice a confié son ressenti : « c’était un moment fort aux côtés des personnes très impliquées dans le projet. C’est une motivation supplémentaire pour moi de les revoir la veille du départ », raconte Fabrice.
« Je me sens serein et plus que jamais prêt pour demain », a déclaré Fabrice avant que le trimaran quitte les pontons du village pour rejoindre sa zone de mouillage au large de Saint-Malo. « Le départ risque d’être tendu à cause du nombre de concurrents, il ne faudra pas s’affoler et être prudent dès le début de la course ».

Fabrice, son histoire en quelques mots
Fabrice Payen, 49 ans, a travaillé pendant près de 20 ans en tant que capitaine de marine marchande et skipper de métier. Originaire de Saint-Malo a navigué sur des bateaux mythiques tels que Pen Duick III et Pen Duick VI.
En 2012 en Inde, Fabrice et sa compagne ont un terrible accident de la route. Suite à son retour en France le skipper a de nombreux problèmes à un genou et ne peut plus le plier. Pendant près de 4 ans, Fabrice endure de nombreuses opérations sans succès jusqu’à sa prise de décision de se faire amputer. Malgré la difficulté de l’épreuve, Fabrice est au contraire « libéré » de ses souffrances lui qui ne rêve que d’une chose, retrouver la barre de son bateau. Avec l’appareillage d’un genou prothétique étanche, il reprend la navigation. C’est alors qu’il décide de se lancer dans un projet fou, participer à la Route du Rhum et ainsi être le premier skipper handicapé à réaliser cet exploit. Pour cela, il met en place le projet « Vent Debout » qui portera les couleurs de « Premiers de Cordées », une association qui promet des initiations sportives auprès des enfants hospitalisés et handicapés. Ainsi que l’APF France Handicap, la plus grosse association nationale sur le handicap physique.