DMG MORI, le nouvel IMOCA de Kojiro Shiraishi

Le nouvel IMOCA de Kojiro Shiraishi – DMG MORI est sorti du chantier Multiplast ce samedi. C’est le 5 IMOCA nouvelle génération mis à l’eau en vue du prochain Vendée Globe 2020-2021 après Charal, Paprec, Hugo Boss et Apivia.

Commencé en décembre 2018, après 9 mois de construction, les équipes de Multiplast et celles du Team DMG MORI ont présenté ce nouvel Imoca sur plans VPLP, sistership du Charal de Jérémie Beyou.

Alors que la construction a démarré tardivement, l’utilisation des moules de l’Imoca Charal et le fait de travailler avec l’équipe de Jeremy Beyou a permis de réaliser un monocoque qui profite pleinement de l’expérience acquise par le vainqueur du dernier Fastnet.

Construire un bateau sous la pression du calendrier n’est jamais chose simple mais malgré cette contrainte, Charles Euverte, Directeur Technique du Team et représentant du Client chez Multiplast n’hésites pas à confirmer une parfaite collaboration entre les différents acteurs de ce projet: « les équipes ont su travailler dans un vrai esprit de coopération et d’efficacité. Les engagements ont été tenus tant du point de vue technique que sur les délais. Nous mettons d’ailleurs le bateau avec quelques jours d’avance sur le planning initial ».

Et Kojiro Shiraishi, le skipper japonais du bateau, de compléter : « C’est un grand honneur d’avoir construit notre bateau chez Multiplast. De grands noms de la voile et de fameux bateaux sont passés par ce chantier qui a toujours été pour moi un symbole de réussite en course au large. Avant de visiter les locaux de Multiplast, je pensais qu’il y avait surement une superbe main d’œuvre avec un savoir-faire hors norme travaillant de façon extrêmement professionnelle. Je n’ai pas été déçu et je remercie toute l’équipe de Multiplast d’avoir construit notre magnifique bateau. »

Entre la réalisation d’un avion électrique présenté au dernier salon du Bourget pour la société Israélienne Eviation, la construction des 8 plateformes des nouveaux catamarans à foils TF35 pour les Suisses et ce monocoque pour un skipper japonais, 2019 est une année très orientée vers l’export pour Multiplast. Yann Penfornis, Directeur Général, « Un skipper Japonais, venant à Vannes fabriquer un bateau de course n’est pas chose commune ! Nous y voyons une belle marque de confiance de la part de DMG MORI, leader mondial de fourniture de machines-outils pour l’industrie. Cette dernière réalisation est un nouvel exemple de la variété de projets traités grâce à notre savoir-faire dans le domaine du composite Ce projet illustre parfaitement la volonté de l’entreprise de continuer à se développer sur les marchés internationaux » .

Le bateau sera mis à l’eau lundi 2 septembre 2019 à 9h00 avant de rejoindre sa base de Lorient pour y commencer la période d’essais en mer puis les entraînements en vue du Vendée Globe dont le départ sera donné en novembre 2020.