Voiles de St-Tropez. Place aux Maxis

La première semaine des Voiles de St-Tropez aura été magnifique avec une large panoplie des registres donnant chaque jour des régates toujours aussi disputées. Parmi tous les vainqueurs dans les 10 catégories de voiliers de tradition en course, les Voiles couronnent des bateaux d’exception, à la signature des plus grands architectes navals. Chez les Modernes, Pretexte (Nacira 47), pour le Trophée North Sails (IRCB), et Nanoq, skippé par le Prince du Danemark pour le trophée BMW (IRCC) ont survolé leurs débats dans des groupes pourtant particulièrement compétitifs.

Epoque Aurique A – Trophée Rolex
7 magnifiques voiliers plus que centenaires régataient au sein du Groupe Epoque Aurique A et se disputaient âprement le fameux Trophée Rolex. Le cotre signé Herreshoff Scud a mis tout le monde d’accord, en signant trois victoires de manche. Des trois spectaculaires P Class en lice, c’est Olympian, (Gardner 1913) qui tire le mieux son épingle du jeu et décroche la deuxième place devant Corinthian (Herreshoff).

Epoque Aurique B
Des yawls, des 8 M J, des cotres et autres sloops naviguent au sein de ce groupe très spectaculaire. Habituée des podiums, Eva (Fife 1906) s’est imposée au classement final, très à l’aise dans le petit temps, mais moins inspirée par la brise de mercredi. Elle laisse dans son sillage l’élégant Class30 New Yorkais Oriole (Herreshoff 1905) et le vénérable 8 m Folly (Nicholson 1908).

Epoque Marconi A
14 unités régatent dans ce groupe où l’on retrouve des yawls, des ketchs, des cotres mesurant jusqu’à près de 25 mètres comme le ketch Hygie. Le plan Olin Stephens de 1938 Blitzen l’emporte d’un point grâce à sa victoire finale face à Varuna. Recluta, grande vedette des Voiles cette année est troisième!

Epoque Marconi B
Groupe très homogène où yawls, cotres ou sloops, nés à la fin des années trente, affichent tous des longueur à la flottaison entre 16 et 17 mètres. Les régates y sont très serrées et ont vu la victoire finale de Jour de Fête (Paine 1930), devant Stormy Weather (Stephens 1934) et Skylark (Sparksman&Stephens 1937) troisième.

Epoque Marconi C
Joli groupe qui rassemble de nombreux 8 m et 6 m et autres bermudiens de différentes classes. Le 8 m JI Carron II (Fife) qui a engrangé victoires et deuxièmes places, l’emporte devant Andale (Potter 1951) et One Wave (Camatte 1948).

Groupe Grand Tradition
Dominant le plan d’eau par leur taille majestueuse, ce groupe de 12 unités d’exception affiche des longueurs à la flottaison pouvant dépasser 35 mètres. Le 15 m JI The Lady Ann, toujours aussi redoutable et véloce s’adjuge trois manches. Il devance au général Halloween, (Fife 1926) et Sumurun (Fife 1914).

Classique Marconi A
C’est le sloop bermudien Lys, (Sparksman &Stephens 1955) barré par Philippe Monnet qui l’emporte devant le ketch Eugenia V (P rhodes) et le yawl Hermitage (Levi/I&P) skippé par Lionel Péan.

Classique Marconi B
10 voiliers – sloops, yawls, cotres – entrent dans cette catégorie. Les deux sloops bermudien, Resolute Salmon (Briton Chance 1976) et Sagittarius (Sparksman&Stephen 1971) devancent cotre Outlaw (Illingworth & Primrose), lancé en 1963 pour l’Admiral’s Cup.

Classique Marconi R
C’est l’équipage Néerlandais de Encounter (Frers 1976) qui a devancé les deux 12 mJI, celui des Italiens de Il Moro (Frers 76) l’équipage français d’Ikra (Boyd 1964)

Groupe Invités :
Difficilement classable au regard de leur petite taille et de leurs gréements singuliers, 5 sublimes voiliers régatent aux Voiles au sein du Groupe dit « Invités ». Chacun offre aux regards une page d’histoire maritime, d’imagination architecturale au service de l’élégance mais aussi de la performance. Jap, le cotre aurique barré par Harold Cudmore, coiffe ses adversaires Dainty et Joséphine.

Et les Modernes…
Ils étaient 140 voiliers Modernes à régater sous la règle IRC, dans des groupes B, C, D, E et F. Tous les bateaux ont couru chaque jour, soit 5 courses.

IRC B – Trophée North Sails
C’est le Nacira 47 Pretexte qui l’emporte devant Solano, brillant deuxième, le X 50 Ectabane d’Alain Monnier barré par Jean Paul Mouren terminant troisième.

IRC C – Trophée BMW
29 voiliers de 13 à 15 mètres naviguent dans ce groupe. Belle domination du TP52 Nanoq , avec Tom Slingsby à la stratégie et le Prince Frederic du Danemark à la barre, dans un joli duel face àau Ker 46 Daguet3. Le Russe Favorit Plus , accroche de haute lutte le dernier accessit.

IRC D – Trophée Suzuki
26 bateaux composent ce groupe. Le Cap 31 Britannique Northstar 2 de Peter Dubens a aligné trois belles victoires de manche, dont une dernière avec Kevin Escoffier à bord. Egalité de points derrière lui entre Buran et Xantus, Buran montant sur la deuxième marche au bénéfice de sa victoire de manche.

IRC E – Trophée Marines de Cogolin
21 bateaux – Pascal Fan et son King of Blue auront alterné le bon et le moins bon. Suffisant pour l’emporter devant Eden et Bagatelle.

IRC F
Le Tofinou Suisse Jolt de Tily Harrison a bien maitrisé ce joli groupe riche de 18 unités. Il n’aura laissé qu’une seule manche à ses adversaires, les deux autres Tofinou 9,5 Pitch et Outsider.

Les Voiles 2021, première semaine, en chiffres
200 voiliers pour cette première semaine, 116 modernes et 82 voiliers de tradition.
2 500 équipiers, représentant plus d’une vingtaine de nationalités.
200 bénévoles : équipes en mer et à terre
60 Bateaux de l’organisation sécurité, presse et invités.
Cette année la fréquentation du village des voiles (2100m2 ) a connu un beau succès malgré la jauge limitée à 900 personnes qui a créé quelques files d’attente

Place aux Maxis :
Début des inscriptions ce dimanche 3 octobre 2021 pour les Maxi yachts, avec plus de 40 unités allant de 18 à 42 m qui régateront du mardi 5 au samedi 9 octobre inclus. La deuxième semaine de course réservée aux grandes unités modernes promet d’être vraiment exceptionnelle et spectaculaire. Parmi ces géants vont évoluer les prestigieux Wally. Ces yachts d’exception conçus et réalisés par le fidèle partenaire des Voiles, leader mondial de l’innovation caractérisé par le design, la technologie, la performance et le luxe.

Ils ont dit :
Pierre Roinson, Président de la Société Nautique de Saint-Tropez :
« Toutes les équipes, les skippers, les propriétaires que j’ai rencontré sont enchantés. Cette première semaine a vraiment « coché toutes les cases » et je remercie les Comités de course pour leur très bonne maitrise. Après l’année Covid, ce sont véritablement les Voiles du renouveau auxquelles nous assistons. L’ambiance à terre a été digne des plus belles années de la Nioulargue, avec un défilé des équipages des plus pittoresques, la sardinade et le bar du village qui n’a pas désempli, le tout dans le respect des consignes sanitaires. Nous allons découvrir une seconde semaine inédite avec un plateau exceptionnel de près de 40 Maxi-yachts. Et tous les départs seront donnés devant le Port de Saint-Tropez ! »

Clément Giraud, (Vendée Globe 2020/2021) Stiren
« Cela m’a fait énormément plaisir de retrouver les Voiles après quatre années d’absence. On y fait des rencontres extraordinaires, de personnalités, des pointures. On s’est bien amusé à bord de Stiren, un bateau pas si facile à mener, surtout dans le clapot. J’étais N°1. J’ai réappris à jouer avec les tangons. Je vais passer de nouveau en mode « Imoca » pour la Transat Jacques Vabre, en retrouvant à la Rochelle et mon bateau « La Compagnie du Lit », que je prépare avec Erik Nigon. Vivement le départ le 7 novembre au Havre… »

Torben Gradl, Scud, vainqueur du Trophée Rolex
« Cette semaine a été très variée. Nous avons réussi à construire notre victoire lors des journées de petit temps, ce qui n’est pas évident pour Scud. Nous aimons la brise, et les journées de mercredi et vendredi ont joué en notre faveur. Naviguer ici, au milieu des bateaux centenaires, est un vrai plaisir, surtout avec cet équipage. »

Ils sont aux Voiles :
Benoit de Froidmont, Pierre Casiraghi, Eric Dumont, Olivier Douillard, SAR Frederik du Danemark, Kevin Escoffier, Flavio Favini, German Frers Tara Getty, Clément Giraud, Torben Grael, Bill Jayson, Bruno Jourdren, Alexis Loison, Xavier Macaire, Philipe Monnet Jean Pierre Nicol, Marc Pajot, Lionel Péan, Loïck Peyron, Quentin Ponroy, Cécile Poujol, Yohann Richomme, Maxime Sorel, Bruno Troublé.

Les Trophées des Voiles 2021 :
Coupe Ville de Saint-Tropez :
La Coupe de la Ville de Saint-Tropez est attribué au premier Voilier Moderne aux points, toutes catégories confondues : Northstar 2 – Peter Dubens

Trophée Rolex
Le Trophée Rolex est attribué au premier de la catégorie des EAA (Epoque Aurique A) : Scud – Patrizio Bertelli

Trophée BMW
Le Trophée BMW est attribué au premier de la catégorie IRC C : Nanoq – Crown Prince Frederic du Danemark

Trophée North Sails
Le Trophée North Sails est attribué au premier Voilier Moderne de la catégorie IRC B – Prétexte – Benjamin Hureau

Trophée Suzuki
Le Trophée Suzuki est attribué au premier Voilier Moderne de la catégorie IRC D : Northstar 2 – Peter Dubens

Trophée les Marines de Cogolin
Le Trophée Marines de Cogolin est attribué au premier Voilier Moderne de la catégorie IRC E : King of Blue – Pascal Fan

Trophée Torpez
Le Trophée Torpez est attribué au premier Yacht de Tradition de la catégorie Classique Marconi A Lys – Philippe Monnet

Trophée Mercantour Events
Le Trophée Mercantour Events est attribué au premier Yacht de Tradition de la catégorie CMB (Classique Marconi B) : Resolute Salmon – Walter Pizzoli

Trophée Bessarat de Bellefon
Le Trophée Besserat Bellefon est attribué au premier des Grand Tradition : The Lady Anne – Richard Le May

Trophée SNSM
Le Trophée SNSM est attribué au premier Yacht de Tradition EMB (Epoque Marconi B) : Jour de Fête – Elise Garcin

Trophée Marshall
Le Trophée Marshall est attribué au premier Yacht de Tradition EMA (Epoque Marconi A) : Blitzen – Charles Dunstone

Trophée du Yacht Club de France
Le Trophée est attribué au voilier « coup de cœur » du YCF : Marge – Stéphane Baudry

Trophée Société Nautique de Saint-Tropez
Le Trophée est attribué au voilier « coup de cœur » de la SNST : Stormvogel – Graeme Henry

Club 55 Cup : The Kid, Jean-Pierre Dick
Défilé des équipages : Motion sur le thème des mariées