Voiles de Saint-Tropez. 125 Modernes en lice à partir de ce lundi

Les Voiles de Saint-Tropez commencent cette semaine avec quelques nouveautés et toujours un magnifique plateau. 200 voiliers, Modernes et Classiques en première semaine, suivi d’un magnifique rassemblement de 50 Maxis en semaine deux, donnent un lustre particulier à cette 24ème édition! La formule des deux semaines est à présent bien rodée, et tant du côté des Classiques, que des Maxis, l’engouement des propriétaires, skippers et régatiers est palpable. Le petit port Varois fait le plein et résonne aux accents d’une bonne vingtaine de nationalités, tous motivés à l’idée de perpétuer les belles heures de la Nioulargue.

- Publicité -

Coupe d’Automne du Yacht Club de France
La course « de ralliement » entre Cannes et Saint-Tropez lance véritablement la quinzaine Tropézienne en cette journée de dimanche, quand, 35 voiliers Classiques déboulent dans le golfe en provenance des Régates Royales de Cannes. Répartis en 6 classes, ces élégants voiliers se disputent depuis plus de 30 ans la Coupe du Yacht Club de France. L’occasion d’observer une nouvelle fois les affrontements au plus haut niveau entre deux 12 mJI France et French Kiss, ou la confrontation confraternelle des trois ClassP Chips, Olympian et Corinthian. Le manque de vent en baie de Cannes a contraint le comité de course à diminuer le parcours, en lançant un départ depuis la bouée cardinale « La Chrétienne », située à quelques 19 milles de Saint-Tropez et la ligne d’arrivée mouillée sous le Portalet. Au final c’est Olympian qui s’impose en temps réel comme en temps compensé face à ses deux rivaux chez les Epoque Aurique. Victoire au cordeau d’Argyll chez les Grands Classiques, pour deux petites minutes face à Comet. Palynodie II triomphe en temps compensé face à son vainqueur en temps réel Sagitarius. Carron II est le vainqueur du jour en Epoque Marconi. Il devance Anne Sophie et One Wave. Le duel des 12 m J tourne à l’avantage de France sur French Kiss. Enfin, chez les Tofinou, on enregistre la victoire de Team 42, face à Circe et Pippa.

125 Modernes en lice à partir de ce lundi
Courir à Saint-Tropez est un plaisir de connaisseur. Y gagner revêt un prestige qu’ils ne seront pas moins de 125 skippers et leurs équipages à se disputer âprement dès ce lundi. Répartis en 5 groupes les monocoques jusqu’à 18m28 conçus ou armés pour la course joueront gros à Saint-Tropez. Le Trophée North Sails récompense le meilleur IRC B, qui regroupe des voiliers jusqu’à 60 pieds, Swan 53, Grand Soleil 50, Baltic 50, First 53…. soit quelques 20 purs racers qui vont offrir toute la semaine des joutes au plus au niveau. On observera avec passion les IRC C, support du Trophée BMW, qui salue ici l’excellence sportive et la performance technique d’un groupe riche de 26 unités, souvent dominé par les merveilleux 52 pieds. Nanoq, le TP 52 du Prince Frederick du Danemark, vainqueur en titre, Daguet3 (Ker46), ou Arobas2 (IRC 52) sont une fois encore attendus sur les podiums Tropéziens.
Avec 32 unités inscrites, le Trophée Suzuki devra trouver son lauréat parmi un groupe IRC D dense en quantité comme en qualité. 26 bateaux navigueront en IRC E, bateaux d’un peu moins de 12 mètre, tandis que l’on retrouvera en IRC F (22 engagés) Tofinous, Code 1 et autre Wally Nano, des voiliers particulièrement élégants, inspirés du classique, day-boats alliant luxe, confort à la performance. Début des joutes demain lundi à partir de 11 heures.

Les Classiques dès mardi
82 yachts classiques joindront mardi leurs voiles auriques ou marconis au kevlar des unités Modernes. Du plus petit, Dainty (Westmacott 1923) et ses 8,20 m à la flottaison, au plus grand, Shenandoah (Theodor&Ferris 1902) et ses 55 mètres, ou au plus ancien, Mad cap, lancé en 1894, l’inaltérable élégance des grandes heures du yachting envahira le plan d’eau, pour un ballet magique dont nul ne se lasse. D’immenses goélettes, une superbe flotte de yawls et autres ketchs marconis… les Voiles 2022 offrent de nouveau une étonnante revue d’effectifs des plus beaux yachts classiques.

En bref :
Palynodie II, le retour!
C’est Gaston Defferre, ancien Maire de Marseille qui, en 1961, commandait au chantier New Yorkais Sparksman&Stephens un sloop marconi. Lancé en 1962 sous le nom de Palynodie II, cet élégant voilier typique du travail de l’architecte Olin Stephens devait cette année célébrer ses 60 ans. Las, un incident survenu alors que le bateau était au sec, a perturbé cette célébration. Palynodie II, remis de sa mésaventure cinglait aujourd’hui au meilleur de sa forme en direction de Saint-Tropez où il animera toute la semaine le joli groupe des Classiques Marconi B.

Un pur sang nommé Yagiza
Le Bénéteau 53 Yagiza sera l’une des attractions de la semaine en IRC B (Trophée North Sails). Brillant l’an passé pour sa première participation aux Voiles, ce croiseur haut de gamme né du dessin des architectes Roberto Biscontini et Lorenzo Argento est taillé pour la régate. Sa confrontation avec les Solaris et autres Grand Soleil s’annonce explosive.

Inauguration du Village.
Autre signe tangible du démarrage cette quinzaine Tropézienne hors du temps, l’inauguration officielle du village, menée tambour battant par le Président de la Société Nautique de Saint-Tropez, Pierre Poinson, accompagné de Madame le Maire de Saint-Tropez, Sylvie Siri, ainsi que le député de la 4ème circonscription du Var, Philippe Lottiaux, de Patrice de Colmont, des anciens Présidents de la SNST André Beaufils et Tony Oller, en présence de nombreux marins venus toute la journée amarrer leurs bateaux dans le petit port.

Ils ont dit :
Pierre Poinson, Président de la Société Nautique de Saint-Tropez
« Beaucoup de nouveautés cette année aux Voiles, tant sur l’eau qu’à terre. Coté régate, nous utilisons pour la première fois ces fameuses balises de autonomes géopositionnées sans impact sur le fond marin pour délimiter nos parcours, qui sont désormais ouverts aux multicoques en deuxième semaine. Des nouveautés à terre aussi avec un village repensé, plus grand, plus lumineux, mieux aménagé pour nos partenaires. Ceux-ci nous sont plus fidèles que jamais, à commencer par la Ville de Saint -Tropez sans qui rien ne serait possible. Une grande quinzaine s’avance, que je souhaite joyeuse, sportive, emplie de cet esprit de convivialité et de partage propre aux Voiles. »

Georges Korhel, Principal race officer
« Pour la troisième édition consécutive, les Voiles se déroulent sur deux semaines. La première semaine réunira 125 voiliers Modernes class en IRC, et 82 yachts Classiques. Si l’on rajoute les 50 Maxis yachts de la deuxième semaine, on retrouve les chiffres de participations des grandes années des Voiles, mais avec une meilleure lisibilité des courses et visibilité des bateaux. Je ne me verrai pas revenir en arrière, d’autant que les places dans le port n’augmentent pas. Nous tenons donc la bonne formule pour en mettre plein les yeux des spectateurs. »

Programme 2022
Semaine 1 : Les Voiles de Saint-Tropez, Modernes et Classiques
Lundi 26 septembre : régates pour les voiliers modernes
Mardi 27, mercredi 28, vendredi 30 septembre et samedi 1 octobre : régates pour les voiliers modernes et les voiliers de tradition
Jeudi 29 septembre : journée des défis, Club 55 cup, Régate des centenaires
Samedi 1 octobre : remise des prix (semaine 1)

Semaine 2 : Les Voiles Maxi Yachts et Multihulls
Dimanche 3 et lundi 4 octobre : accueil des grandes unités modernes (Wally, Mini Maxis, Maxis, Super Maxis) et des Performance Cruising Multihulls (à partir de 60 pieds)
Mardi 4, mercredi 5, vendredi 7, samedi 8 : régates
Jeudi 6 : lay day / Reserve day
Samedi 8 octobre : remise des prix (semaine 2)