The Ocean Race. Victoire d’Holcim PRB devant 11th Hour et Malizia

Kevin Escoffier et son équipage à bord d’Holcim-PRB ont remporté la première étape à Mindelo en passant la ligne d’arrivée ce samedi à 3h du matin. 11th Hour Racing Team est arrivé 2h plus tard suivi de Team Malizia, troisième 5h30 après l’arrivée du premier. Le premier VO65 est attendu ce samedi.

- Publicité -

Kevin Escoffier, tenant du titre de la course remporte la première étape à l’issue d’une course de 5 jours où son équipe a su faire les bons choix tactiques sur une étape piégeuse et engagée. Ils ont mené pendant la majeure partie de la première étape. Tout s’est joué après un intense duel de virements de bord au cours du deuxième jour de course, Holcim-PRB et 11th Hour Racing Team zigzaguant le long de la côte espagnole, se heurtant à un vent d’ouest violent qui a causé quelques dégâts à bord de Holcim-PRB. La même mésaventure est arrivé à 11th Hour Racing Team, ce qui l’a obligé à ralentir pour réparer et hisser une voile de remplacement. Cet instant a suffi à Escoffier et à son équipage pour s’emparer de la première place.

Des conditions de navigation intenses que certains à bord ont totalement découvert à l’image de Tom Laperche. « En mer Méditerranée, nous n’avions pas beaucoup de vent au début puis nous avons géré du près avec du vent fort et je crois que je n’ai jamais eu autant de vent dans ma vie ! Il y a eu 40 voire 50 nœuds de vent très longtemps, au près… Ce sont des gros bateaux, très sécurisant mais il fallait être vigilant pour ne rien casser » raconte Tom qui naviguait pour la première fois en course à bord d’un IMOCA.

Premier bateau à entrer dans l’Atlantique, Holcim-PRB a pu profiter de ce petit avantage pour prendre une avance définitive. Dans les conditions de portant vers le Cap-Vert, l’équipe était insaisissable, naviguant vite et bas. Escoffier a gardé son bateau positionné entre ses adversaires et la ligne d’arrivée, ne laissant aucune possibilité de le dépasser.

Les réparations que nous avons effectuées ont tenu“, a déclaré Escoffier. “Il y a quelques petits détails que nous allons devoir revoir. Nous vérifierons le bateau à l’arrivée, notamment l’accastillage, en raison des forts vents auxquels nous avons dû faire face en Méditerranée, mais rien de grave. Nous aurons tout le temps de tout réparer au Cap-Vert“.

Si ce magnifique démarrage ne dit évidemment rien de ce qui attend les femmes et hommes d’Holcim-PRB sur les six mois de course à venir, il rassure et vient valider un ensemble de choix techniques et humains réalisés dans le but de performer autour du monde, que ce soit maintenant, en équipage, lors de The Ocean Race ou plus tard, en solitaire lors du Vendée Globe. « Le bateau est génial. A la fois au près et au portant, au reaching, nous avons toujours été vite. C’est une première victoire sur ce nouveau bateau après un très joli Rhum en solitaire ! Ça ne présage rien, ça ne veut rien dire sur le résultat final, il y a encore beaucoup de travail derrière mais ça récompense tout le travail d’une équipe. Je suis aussi content pour nos partenaires, pour Holcim, pour PRB ! Je suis très content de commencer comme ça. On ne lâche pas la vitesse, je ne veux même pas que les autres pensent qu’ils peuvent nous rattraper à certaines allures. Quand les autres mettaient un petit coup d’accélérateur, nous remettions deux coups d’accélérateur pour montrer que nous en avions encore sous le pied ! C’était notre première navigation tous ensemble, je ne regrette pas les choix que j’ai pu faire. Ils sont tous formidables et ce sont eux qui ont allés chercher la victoire ! ».

Charlie Enright et son équipe 11th Hour Racing n’ont rien pu faire pour dépasser Holcim-PRB et se retrouvaient également sous la menace du Team Malizia qui revenait assez fort. . « C’était un match aller incroyablement difficile », a commenté Charlie Enright, skipper d’11Hour. “ Dur sur les bateaux, dur physiquement sur l’équipage. Rien que nous n’ayons vu à l’entraînement, donc ce n’était pas une surprise, mais il n’est pas surprenant qu’avec une telle prévision, vous vous retrouviez avec des dommages aux bateaux, mais maintenant nous sommes là, nous pouvons tourner notre attention aux réparations. Il y avait beaucoup de points positifs sur l’étape, le bateau est rapide et nous sommes ici deuxièmes donc au général, un bon début de course. « Nous pouvons être fiers de notre deuxième place. Le potentiel de gagner l’étape était toujours là et, bien sûr, nous aurions adoré gagner, mais deuxième est un excellent résultat sur lequel construire. Nous avons beaucoup appris sur cette étape. Nous savions que ça allait être difficile et nous savions que la compétition allait être bonne. Nous avons beaucoup appris sur eux, et nous avons beaucoup appris sur notre bateau. Nous avons trouvé plus de vitesse à Mālama au cours des deux derniers jours, ce qui est encourageant – un bon endroit où être », a conclu Simon Fisher.

Quatrième, Biotherm est parvenu à maintenir son avance sur Guyot-Environement. Les deux équipes devraient arriver dans la journée ce samedi.

VO65

Alors que les VO65 de tête ont effectué leur empannage vers l’ouest pour se rapprocher du Cap-Vert, les prétendants au podium se suivent et c’est WindWhisper Racing Team – qui mène depuis que la flotte a franchi le détroit de Gibraltar – qui devance Team JAJO et la Mirpuri Foundation Racing Team.

Nous espérons terminer au Cap-Vert samedi après-midi/soirée”, a déclaré le skipper de Team JAJO, Jelmer van Beek. “Avant le départ, certains vétérans de The Ocean Race m’ont dit que l’arrivée viendrait plus tôt que prévu, et ils ont parfaitement raison ! Même sans avoir beaucoup dormi, le temps passe vite.

Nous avons trouvé une bonne brise et une bonne rotation de vent le long de la côte africaine. Nous visons maintenant directement l’arrivée et avons dépassé Mirpuri sur le tracker. Mais beaucoup de choses peuvent encore se produire dans les dernières 24 heures ! Donc tout le monde continue à pousser le bateau“..

Classement à 02:00 UTC – 21 janvier 2023

IMOCA

1 Team Holcim-PRB, vainqueur de la première étape, 5j 11h, 01min 59s
2 11th Hour Racing Team, 51,3 milles à l’arrivée
3 Team Malizia, 20.0 miles au leader
4 Biotherm, à 255,9 milles du leader
5 GUYOT environnement – Team Europe, 281.0 miles au leader

VO65

1 WindWhisper Racing, 218.2 miles à l’arrivée
2 Team JAJO, 51,7 milles au leader
3 Mirpuri Foundation Race Team, 129,6 milles du leader
4 Austrian Ocean Race – Team Genova, 145,1 milles du leader
5 Ambersail 2, 173,6 milles du leader
6 Viva Mexico, 816,7 milles au leader