Solitaire Urgo Le Figaro. Une course prometteuse!

Depart de la Solitaire Urgo Le Figaro 2019 - Nantes le 02/06/2019

Le départ de la Solitaire Urgo Le Figaro ce dimanche à 16h25 aura été offert un beau spectacle en baie de la Baule. De nombreux plaisanciers avaient sortis leurs bateaux pour venir apprécier le départ des 47 solitaires qui sont partis très vite à l’assaut du parcours de 11 milles partant des Events au près pour une bouée de dégagement au large avant de revenir par le Pouliguen puis Pornichet au portant.

- Publicité -

En sortie de Baie, à la bouée Radio France qui marque le véritable début de cette course au large vers l’Irlande, Morgan Lagravière était toujours en tête suivi par Adrien Hardy et Gildas Mahé. Michel Desjoyeaux (Lumibird) était aussi dans le match en ayant réussi à déborder Alexis Loison (Région Normandie), mais aussi les « anciens » tels Loïck Peyron (Action Enfance) dans le peloton suiveur ainsi qu’Alain Gautier (Merci pour ces 30 ans) à la 9ème place. A noter aussi l’excellent début de course d’Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) en 8ème position et de Jérémie Béyou (Charal) 10ème.

Depart de la Solitaire Urgo Le Figaro 2019 – Nantes le 02/06/2019

Après une nuit de mer et douze heures de course, Michel Desjoyeaux avait pris le commandement de la flotte des Figaro Bénéteau 3 suivi de près par Gildas Mahé (Breizh Cola Equi’Thé), Morgan Lagravière (Voile d’engagement) et Adrien Hardy (Sans nature, pas de futur) après le passage de la bouée de Bourgenay : dans une brise d’une douzaine de nœuds de secteur Ouest.
La descente le long des côtes vendéennes s’est finalement déroulée assez rapidement grâce à un flux d’Ouest plus stable que prévu : sous grand spinnaker après l’île de Noirmoutier, les solitaires ont pu reprendre le fil au Sud des Sables d’Olonne au près serré.

Ce lundi midi, le vent est presque totalement tombé sur une mer apaisée malgré une longue houle d’Ouest toutefois peu marquée. Les cartes sont loin d’être redistribuées car la flotte qui tente de progresser vers Belle-Île n’avance qu’à un ou deux nœuds de moyenne. Adrien Hardy a pris les commandes alors que la flotte s’étale d’ouest en est. C’est à partir de mardi matin que l’arrivée d’une dépression va enfin donner du rythme à cette première étape de La Solitaire URGO Le Figaro qui s’annonce prometteuse et qui donnera le ton pour la suite.