SNIM 2009 : Manches musclées

SNIM 2009
DR

En rade sud, les 5.7 ont essuyé un aller retour entre le Vieux Port et le bateau comité, prenant  au passage une sacrée rincée, malmenés par les vagues. Les 31.7, les Sélection37 et les petits IRC ont pu valider une manche. « Nous avons pu faire deux tours avec de 25 à 35 nœuds en pointe » raconte Vincent Trousseau, 3e sur Virus (31.7). Mais toute la flotte a dû se résoudre à rentrer au port avant l’heure espérant une accalmiequi n’est pas venue.

- Publicité -

Ce vent de secteur sud-est soutenu et la mer agitée a permis une belle lutte du côté du rond des Melges 24. « La première manche a été lancée sur une moyenne de 28 nœuds de vent, dans des conditions musclées » explique Corinne Aubert, présidente du comité de course Melges 24. «Nous avons assisté à deux très beaux départs. Au moment de lancer la deuxième, nous avons eu des conditions plus clémentes, puis le grain s’est levé d’un coup. Il y a eu 30 nœuds, nous avons décidé d’écourter le parcours banane et avons pu valider la manche, mais les derniers ont eu du mal ».
« Mais quel drôle de temps pour Marseille, un temps de Breton » a relevé Kito de Pavant. «Mais même cela n’a pas gêné les Italiens d’Altea toujours en tête ».

La journée a été ponctuée par une série d’avaries, un démâtage pour le A35 Tchin Tchin, une barre cassée pour le Swan 42 Cachou, et deux grand voile déchirées dont celle de Near Miss, contraint à l’abandon. «  Nous avons un très bon bateau, avec une bonne cohésion à bord. Tout le monde percute bien, après ce sont les aléas de la régate, a résumé François Brénac. « Après une belle première manche, nous étions bien partis dans la deuxième, mais à la fin du premier portant nous avons déchiré la grand voile », détaille Clément Giraud. « Ce n’est que la deuxième régate en IRC de Near Missaprès la Giraglia l’an dernier, c’est très agréable de disputer la SNIM à bord de ce bateau de classe (GP42). « Dans ces conditions de 25 nœuds, le bateau est parfait et au vent arrière sous spi, nous nous sommes régalés » ajoute un autre équipier de renom, Fabrice Blondel. Du côté des Swan, la journée a de nouveau été dominée par Cuordileone qui profite de ce premier faux pas de Near Miss. Sébastien Col a refermé sa parenthèse marseillaise rassasié. « Cela m’a fait vraiment plaisir. Il y avait cinq ans que je n’avais plus navigué en France en flotte et ça fait du bien de retrouver le pays. Cela a été musclé, sportif, la SNIM quoi, et pour moi cela a été une première de naviguer en rade nord. C’était un plaisir».

La météo de dimanche
 La journée devrait débuter elle aussi sous la pluie avec un vent d’est de force 5 à 7 basculant en cours de journée en vent de nord ouest, force 3 à 5. Toujours des conditions sportives, pour le plus grand bonheur des régatiers.

Melges 24 (5 courses, 4 retenues)
1. Altea (racchelli Andrea)
2. Marsail (Paul maxime)
3. Cotes d’Armor ( Dreano Ronan)

Selection (après 3 courses, 3 retenues)
1. 2J Impression ( Terrier Bernard)
2. Sarbacane (Forestier Nicolas)
3. 3. Swindler (Auboiroux Marcel)

First 31.7 (après 3 courses, 3 retenues)
1. Sagaï ( Lexa Dominique)
2. Nicolaïs (Morante André)
3. Virus (Castelli Didier)

IRC A (après 4 courses, 3  retenues)
1. Near Miss ( Noël Franck)
2. Cuordileone ( Freccia)
3. Kora ( Scermi Enrico)

IRC B (après 4 courses, 3 retenues)
1. Glen Ellen (Tian Dominique)
2.  Spirti of Ad Hoc ( Bouchard Thierry)
3. Geranium Killer ( Metenier Charles)

IRC C (après 4 courses, 3 retenues)
1. Kalinka (Radullic Walter)
2. Tchin tchin ( Bertrand Jean-Claude)
3. Desirade ( Berthelot Christian)

IRC D (après 4 courses, 3 retenues)
1. DSN ( Peteto/ Gonon Christophe)
2. 2. Prima One ( Chevalier Vincent)
3. Zulu (Alicot François)

IRC E (après 3 courses, 3 retenues)
1. Jin Tonic ( Daurelle Bernard)
2. Over Dose Bravo ( Baradat Luc)
3. Windswept of Breizh ( Lahieyte jacques)