Nicolas Bérenger en tête, en direction du Cap Lizard

Nicolas Berenger / Kone
DR

Le moindre écart commence désormais à être intéressant, à défaut d’être définitif car la flotte s’est alignée au passage des différentes pointes et marques de parcours : Start Point puis Hand Deeps. Les voici ce matin en baie de Plymouth, en route vers leur prochain objectif : Lizard. «  C’est la première fois que je passe une marque en tête (celle de Hand Deeps, à 1h10 du matin). J’ai la satisfaction du travail bien fait mais il reste encore 200 milles avant l’arrivée. Quand tu ouvres la voie, tu prends les risques pour les autres. Il y a toujours la possibilité de tomber dans une zone sans vent et de rester piégé » confiait Nico Bérenger à la vacation de 5 heures ce matin. La messe est loin d’être dite, en effet.
 
Sur l’eau, les conditions de navigation ont changé. La bascule du vent au nord-ouest a eu lieu hier dans la soirée et s’est propagée rapidement en balayant tout le terrain de jeu, si bien qu’aucun concurrent n’a été avantagé dans son placement. Tous les bateaux évoluent depuis au près serré dans 15 nœuds de nord-ouest et une mer agitée par le courant. Marc Emig (A.ST Groupe) relevait que « les bonnets étaient de sortie et que le temps était redevenu frisquet ». Un point positif : la relative stabilité de cette situation permet à ceux qui ne s’étaient pas ménagé de s’accorder du repos et de recharger les batteries entre chaque passage de marque.