Mini en Mai. Pierre le Roy vainqueur de la Mini en Mai devant Jacques Delcroix et Hubert Maréchal

Pierre le Roy (TeamWork) a remporté largement cette Mini en Mai 2022. Derrière lui, on retrouve Jacques Delcroix (Team Actual) qui a bataillé tout le long du parcours et Hubert Maréchal (Osons) 3e. Le premier Série, arrivé en quatrième position de la flotte, est Hugues de Prémare (Pequod). Suivent Jean Marre (Sport dans la Ville – Time for the Planet) et Ulysse David (L’Aventure d’Ulysse).

- Publicité -

C’est à 14h23 ce vendredi 20 mai que Pierre le Roy sur le Proto 1019 TeamWork a coupé la ligne d’arrivée de la Mini en Mai 2022. Après 75h10’35” de course, celui qui aura quasiment mené la course de bout en bout a enfin remporté la victoire qui manquait à son palmarès. Vainqueur de la Mini Transat 2021, il s’était essayé quatre fois à la solitaire organisée par la Société Nautique de La Trinité-sur-Mer (SNT).

C’est chose faite et bien faite pour cette cinquième participation, deuxième sur son Proto #1019 pour le Lillois qui a su garder la tête froide tout au long des 385 milles de la course : “Je suis trop content! C’est ma course préférée de l’avant-saison et je voulais absolument la gagner. L’objectif est rempli. J’aime la Mini en Mai car cette course comporte tout ce que j’aime en Mini : l’accueil est top et le parcours est complet avec trois nuits en mer, il faut doser son énergie. Quand je suis revenu à la côte, j’ai eu un moment difficile mais je suis satisfait d’être revenu sur ma décision et d’avoir accepté de jouer avec les autres jusqu’au bout. La concurrence est forte, ça augmente le niveau de stress et d’engagement. Je n’ai jamais fait des choix aussi mauvais et aussi excellents à la fois sur une coursemais ça valait le coup!”

Jacques Delcroix deuxième de la Mini en Mai !

Le skipper du Mini 6.50 Actual et membre du Team Actual Jacques Delcroix a terminé en deuxième position derrière Pierre Le Roy, dernier vainqueur de la Mini Transat. Dans le groupe de tête de bout en bout, et auteur d’une option ouest remarquée lors de la remontée entre l’Île de Ré et La Trinité sur Mer, l’ingénieur du Team Actual ne boudait pas son plaisir !

Jacques, à l’arrivée à La Trinité sur Mer : « Je suis très heureux, c’est vraiment top de confirmer après la Pornichet Select 6.50 ! La course a été difficile, ce n’était pas vraiment une partie de plaisir. Lors du parcours côtier au départ c’était cool d’être devant car cela m’a mis dans de bonnes dispositions, ensuite il y a eu beaucoup de houle et peu de vent, cela a mis nos estomacs à rude épreuve ! Je n’ai pas nourri les poissons mais ce n’était vraiment pas loin ! Vu les conditions ce n’était pas évident de faire avancer le bateau, il fallait juste réussir à faire un peu mieux que les autres. Lors de la remontée depuis l’Île de Ré, je suis d’abord resté à la côte, puis au niveau de l’Île d’Yeu je suis parti à l’Ouest car quand j’ai entendu la météo à la VHF, ils annonçaient un flux de Nord-Ouest, le même que la veille. Il est rentré comme prévu donc c’était top ! Sur l’ eau je n’ai pas vu ce qu’ont fait les autres, j’avoue que si je les avais eus à l’AIS, j’aurai peut-être plus fait le mouton et je les aurai suivis. C’était une belle surprise à Belle-Île de voir Pierre Le Roy qui faisait du près alors que j’étais sous gennaker ! Pourtant je ne savais pas du tout à quelle place j’étais, je ne l’ai su qu’en coupant la ligne, c’est une super surprise d’être juste derrière Pierre vu son expérience et son talent. Je crois même que je lui ai fait un peu peur !
Côté technique, j’ai plutôt bien géré mon sommeil, même si je suis arrivé bien cramé. Forcément j’ai eu quelques pépins à bord, quelques drisses cassée ou abîmées, j’ai réussi à réparer à chaque fois, mais ce sont toujours des petits trucs qui mettent des coups au moral. A chaque fois il faut se ressaisir pour se relancer dans la course !
»

En juin, Jacques fera sa qualification hors course pour la Mini Transat (un parcours de 1000 milles en solitaire), puis prendra part à Les Sables – Les Açores – Les Sables en juillet.